Actualisé 14.04.2013 à 05:12

Prisons«Champ-Dollon bafoue la dignité humaine»

Une avocate invoque la surpopulation carcérale pour libérer deux détenus. Elle a déposé ce vendredi deux demandes à la Cour de justice et au Tribunal de police.

par
Le Matin Dimanche
Les cellules de 25 mètres carrés, prévues à l’origine pour trois détenus, ne sont désormais plus occupées par cinq, mais par six prisonniers.

Les cellules de 25 mètres carrés, prévues à l’origine pour trois détenus, ne sont désormais plus occupées par cinq, mais par six prisonniers.

Georges Cabrera

Elle le dit sans détour: «Champ-Dollon bafoue la dignité humaine.» Choquée par les conditions imposées par le taux d’occupation de la prison genevoise qui a passé à 210%, l’avocate Dina Bazarbachi, membre du Comité de la Ligue des droits de l’homme, a déposé vendredi deux demandes de mise en liberté pour torture et violation de la dignité des détenus.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!