Publié

VoileChampionnats du monde ISAF - 1 500 régatiers à Santander, pour aller à Rio

Près de 1 500 régatiers de quelque 94 pays participeront aux Championnats du monde ISAF (Fédération internationale de voile) à Santander (Espagne) du 12 au 21 septembre, sur un plan d'eau qui n'est pas sans rappeler celui des prochains JO à Rio en 2016.

Toutes les grandes nations de la voile olympique -Britanniques, Australiens, Néo-Zélandais bien sûr mais aussi Français et Néerlandais- seront présentes sur un plan d'eau réputé pour ses conditions de mer et de vent très variées où la polyvalence sera indispensable. A deux ans du rendez-vous brésilien, chaque équipe nationale tentera de qualifier le maximum de coureurs dans chacune des dix séries olympiques: Nacra 17 (catamaran mixte H/F), 470 (H et F), 49er (H), 49er FX, planche RS:X (H et F), Laser (H), Laser Radial (F) et Finn (H). Le "test-event" de Rio, début août, a donné une première idée des forces en présence et il ne serait pas surprenant que les résultats de Santander viennent confirmer cette hiérarchie. Australiens (Laser, 470 H), Néo-Zélandais (49er) et Français (RS:X F et Nacra 17) ont décroché deux titres chacun à Rio, plaçant en outre plusieurs de leurs coureurs sur les podiums. Avec une médaille d'or en Finn (Giles Scott) et une de bronze (Ed Wright), les Britanniques ont confirmé leur domination en Finn, dériveur en solitaire réservé aux grands gabarits. La relève de Ben Ainslie, trois fois champion olympique dans cette discipline (avec un autre titre en Laser), est bien assurée en Grande-Bretagne, avec un vivier quasi inépuisable de talents. La paire australienne Mathew Belcher/Will Ryan continue pour sa part sa domination écrasante en 470 (H) et leur compatriote Tom Burton s'est imposé en Laser. En 49er, les Néo-Zélandais Peter Burling/Blair Tuke sont les favoris mais le duo australien Nathan Outerridge/Iain Jensen pousse très fort derrière. Outerridge sera selon toute vraisemblance le skipper du catamaran AC62 de l'équipe suédoise Artemis Racing lors de la prochaine Coupe de l'America, en 2017, et il ambitionne aussi d'être à Rio en 2016. Décevants aux JO 2012 (une médaille de bronze, en Finn avec Jonathan Lobert), les Français ont impressionné au cours des derniers mois et arrivent à Santander en position de leaders en planche RS:X F (Charline Picon, championne d'Europe 2014, médaille d'or au "test event") et en Nacra 17 (Billy Besson/Marie Riou, champions du monde 2013 et médaille d'or au "test event"). Dans cette série, Besson/Riou devront toutefois se méfier des Australiens Darren Bundock/Nina Curtis et des Italiens Vittorio Bissaro/Nina Sicouri, très réguliers en 2013 et 2014. Les "medal races" auront lieu le 18 pour les Laser et Laser Radial, le 19 pour la planche RS:X (H et F), le 20 pour les 470 (H et F) et le 21 pour les Finn (H), 49er FX (F), 49er (H) et Nacra 17 (H et F). heg/yk

(AFP)

Votre opinion