Football: Chants et saluts nazis: la Mannschaft pénalisée?

Publié

FootballChants et saluts nazis: la Mannschaft pénalisée?

L'UEFA ouvrira-t-elle une procédure en raison du comportement de certains «fans» allemands? Un retrait de points n'est pas exclu.

par
R.Ty
Le comportement de certains «supporters» allemands coûtera-t-il des points à la Mannschaft?

Le comportement de certains «supporters» allemands coûtera-t-il des points à la Mannschaft?

L'Allemagne est, avec la Suisse, le seul pays européen à n'avoir encore égaré aucune unité depuis le début des qualifications pour le Mondial 2018. Si elle bat la Norvège ce soir à Stuttgart, la sélection de Joachim Löw parviendra au total idéal de 24 points en 8 matches, tout comme celle de Vladimir Petkovic.

Le problème, c'est que la Mannschaft pourrait perdre des points sur le tapis vert après les événements de vendredi à Prague, en marge de sa victoire contre la République tchèque (2-1). Pour rappel, quelque 200 supporters allemands avaient entonné des chants à connotation fasciste et fait des saluts nazis en scandant «Sieg heil».

Le précédent croate

L'UEFA ouvrira-t-elle une enquête? Cela n'a rien d'impossible. Le cas échéant, un retrait de points ne serait pas à exclure. Pour rappel, l'instance faîtière européenne avait sanctionné la Croatie en 2015, lors des qualifications pour l'Euro: une croix gammée avait été tracée sur la pelouse du stade de Split, à l'occasion du match Croatie - Italie. L'UEFA avait condamné la Croatie au retrait d'un point et à deux matches à huis clos.

L'Allemagne verra-t-elle son parcours idéal sali par ces hooligans? «Nous avons l'affaire dans le viseur, nous l'avons suivie à travers les médias, a déclaré une porte-parole de la FIFA sur la chaîne Sport1. Nous avons des observateurs qui examinent tout ce qui concerne notre système anti-discriminatoire.»

Après le scandale, le président de la Fédération allemande (DFB) Reinhard Grindel avait réclamé que l'on modifie le système de vente de billets - ces fauteurs de troubles ne faisaient pas partie du quota officiel de supporters allemands.

«Je vais en parler dès la semaine prochaine aux commissions compétentes en marge de la réunion du comité exécutif de l'UEFA, a expliqué Grindel dans les colonnes de Kicker. Ensemble avec toutes les Fédérations européennes, nous devons discuter de la distribution des billets et trouver des moyens qui garantissent plus de contrôles à l'échelle continentale.»

En attendant, le mal a été fait vendredi soir à Prague.

Ton opinion