Publié

VoileCharles Caudrelier remporte la Route du Rhum et explose le record

Le skipper de Gitana Team a franchi la ligne d’arrivée, ce mercredi matin, dans la baie de Pointe-à-Pitre. François Gabart est attendu dans quelques heures.

Charles Caudrelier a fait exploser le record de la Route du Rhum.

Charles Caudrelier a fait exploser le record de la Route du Rhum.

AFP

Charles Caudrelier, sur le Maxi «Edmond de Rothschild», a remporté pour sa première participation la Route du Rhum, célèbre course transatlantique en solitaire, mercredi à Pointe-à-Pitre, en un temps record de 6 jours 19 heures et 47 minutes.

Parti de Saint-Malo à bord de son trimaran géant, le navigateur de 48 ans a passé la ligne à Pointe-à-Pitre à 5h02 locales (10h02 heure de Paris), pulvérisant le record de la traversée, qui avait été établi en 7 jours 14 heures et 21 minutes par Francis Joyon («Idec Sport») en 2018.

«Je ne suis même pas fatigué étonnamment. La course a été épuisante, mais j’ai bien réussi à trouver mon rythme. J’avais tellement envie de gagner cette course (...) Je n’avais jamais pu la faire. C’était une énorme frustration», a déclaré Caudrelier après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Trois heures trente plus tard, François Gabart (SVR Lazartigue) a lui aussi mis pied à terre en Guadeloupe, après une traversée de l’Atlantique éprouvante, marquée par de nombreuses prouesses sportives, plusieurs accidents et une conclusion dramatique.

«Il y a eu un vrai combat avec François, on a mis énormément d’intensité tous les deux. Le record, on en parle beaucoup, mais c’est normal car mon bateau est plus récent que celui de Francis (...) Arriver une seconde devant François ça me suffisait», a-t-il expliqué sur les pontons.

Admirateur de Laurent Bourgnon

Charles Caudrelier, bardé de trophées en équipage (3 Transat Jacques Vabre, 2 Volvo Ocean Race), n’avait jamais pris le départ de la mythique transatlantique en solitaire. C’était le rêve d’enfance de ce Finistérien, père de deux enfants, dont l’idole est le navigateur suisse Laurent Bourgnon, double vainqueur de l’épreuve (1994, 1998).

Le maxi «Edmond de Rothschild» était au-dessus du lot.

Le maxi «Edmond de Rothschild» était au-dessus du lot.

AFP

Il partait favori à la barre du Maxi Edmond de Rothschild, premier bateau entièrement conçu pour voler au-dessus de l’eau grâce à des foils, mis à l’eau en 2017 et considéré comme l’Ultim le plus abouti (maxi-trimaran de 32 m de long pour 23 m de large) de la flotte.

«J’ai trouvé ce bateau dingue. C’est un voilier compliqué, qu’il a toujours fallu faire évoluer face aux bateaux neufs. Il fallait garder de l’avance. Notre écurie, c’est une équipe de Formule 1 et moi je suis le pilote, tout le reste de l’année, plein de gens travaillent dessus», a dit Caudrelier.

Caudrelier a réalisé la course parfaite depuis le coup de canon, à Saint-Malo, mercredi, à 14h15, prenant la tête de la flotte dès les premiers milles.

Charles Caudrelier a enfin réalisé son rêve.

Charles Caudrelier a enfin réalisé son rêve.

AFP
(R. Ty)

Ton opinion