Charles persiste et signe, il n’aime pas les plumes

Publié

DamnedCharles persiste et signe, il n’aime pas les plumes

Le nouveau roi a connu deux incidents en quelques jours au moment de parapher des documents, renversant un encrier et se tachant les doigts.

par
Michel Pralong
À Belfast, la plume confiée à Charles a fui, tachant ses doigts puis ceux de Camilla.

À Belfast, la plume confiée à Charles a fui, tachant ses doigts puis ceux de Camilla.

CBS/UK Pool

Apposer sa signature sur un document officiel n’est pas toujours une sinécure, le roi Charles III vient d’en faire plusieurs fois l’expérience. Cela a commencé dès le 10 septembre, au moment où il paraphait le texte attestant de son accession au trône. Le très grand document est posé sur un bureau bien trop petit. Pour corser l’affaire, un porte encrier et un porte-plume encombrent le pupitre.

Charles, visiblement gêné par tout ce fatras, commence par écarter les encriers, puis, grimaçant, demande que l’on enlève les plumes. Enfin, une fois les documents signés, Charles se lève et frise la catastrophe, car il heurte le couvercle de l’encrier ouvert. Par chance, seul le couvercle tombe, ce qui évite que de l’encre ne se répande partout.

Charles manque de place sur le bureau.

Sky News/YouTube

Quelques minutes plus tard, le roi doit revenir au bureau signer un autre document. On le voit alors faire des signes agacés, montrant qu’il faut enlever ces encriers qui lui ont causé une frayeur tout à l’heure. Cette séquence, isolée, a été passée en boucle sur les réseaux sociaux, les gens s’indignant de l’attitude autoritaire de Charles envers le personnel, mais au vu de ce qui s’est passé quelques minutes plus tôt, on peut comprendre son agacement face à ce bureau surchargé.

Charles et ses gestes pour dégager le bureau.

Sky News/YouTube

Rebelote mardi 13 septembre. Charles III s’est rendu à Belfast où là encore, il devait signer des documents. Comme on le voit sur les images, cette cérémonie a bien énervé le souverain, qui s’est d’abord trompé de date, écrivant le 12 au lieu du 13. Puis c’est à nouveau l’encre qui lui a joué des tours, la plume qu’on lui avait donnée faisant des taches sur ses doigts. «Oh dieu, je hais cela», dit-il en tendant tout de même l’engin dégoulinant à la reine consort, qui se tache également. «Regarde, il y en a partout», dit-elle. Chacun se nettoie les doigts avec son mouchoir, Charles pestant: «Je ne supporte pas ces satanés machins, ce qu’ils font à chacun de ces moments puants…» avant de quitter la salle, laissant Camilla seule pour signer à son tour.

On attend avec impatience la prochaine signature du roi. Espérons qu’on lui aura préparé un stylo-bille.

Ton opinion

31 commentaires