Partenariat - Chaud devant pour notre artichaut!
Publié

PartenariatChaud devant pour notre artichaut!

L’artichaut violet de Plainpalais est une perle feuillue, trésor patrimonial déjà cultivé à Genève dans les années 1880 dans de véritables «artichautières».

par
Denise Gauthier, ProSpecieRara
L’artichaut violet de Plainpalais, indéniablement un cœur à pendre.

L’artichaut violet de Plainpalais, indéniablement un cœur à pendre.

DR

À cette époque, L’artichaut violet de Plainpalais était très apprécié et décrit comme la plus estimée des variétés, tant pour sa qualité que pour sa finesse. Amoureusement choyé et amélioré par les maraîchers genevois, il semble toutefois avoir disparu des potagers de la région un demi-siècle plus tard, évincé par des variétés tape à l’œil plus grosses, précoces et productives.

En 1959, lors d’une excursion de la Société de dendrologie, Pierre Blondin – alors professeur à l’école d’horticulture – découvre un survivant dans un jardin privé du Grand-Saconnex. Il en prélève des œilletons et les plante à la Station de botanique expérimentale de l’Université de Genève, située alors au Jardin botanique de la ville. C’est de là que la variété est prise en charge par ProSpecieRara, qui en assure la multiplication et l’incorpore à son programme de conservation dès 1998 – la distribuant régulièrement auprès de jardiniers amateurs et de maraîchers.

Un petit goût de noisette

Son riche passé mais aussi sa finesse et son petit goût de noisette font naître l’envie de lui offrir le destin lumineux de son cousin, le cardon épineux de Plainpalais. L’Agroscope s’y intéresse de près et débute un programme de culture in vitro. La filière Agronomique de l’HEPIA rêve de le voir faire un retour en fanfare sur les étals des marchés. Mais sa culture à grande échelle n’est pas si simple, il demande de la place et des soins.

Par contre, pour le jardin familial, c’est indéniablement un cœur à pendre! Là, il trouve la place pour dévoiler ses capitules exquis et décoratifs. Cette variété est très peu répandue et ne se multiplie que par œilletonnage. L’association «Les Artichauts» et «Semences de Pays» vous offrent ce week-end l’occasion de vous procurer des œilletons de cette variété rescapée. Une manière d’accueillir chez vous un miraculé et de le savourer ensuite sous toutes les formes!

Le samedi de l’artichaut, 17 mars 2021, de 9 h-17 h, «Les Artichauts», Rue Baulacre 3, 1202 Genève et «Semences de Pays», Chemin du petit Bel-Air 2, 1225 Chêne-Bourg (GE). Plus de détails sur notre site internet.

En partenariat avec «La Semaine du Goût»

Votre opinion