Football – Chelsea bétonne la première place, Ranieri réveille Watford
Publié

FootballChelsea bétonne la première place, Ranieri réveille Watford

Privé de Romelu Lukaku et Timo Werner, blessés, Chelsea s’est assuré de la 1re place de la Premier League au terme de la 9e journée en atomisant Norwich (7-0), samedi, alors que Watford et Ranieri ont gagné à Everton (5-2)

Le manager de Watford Claudio Ranieri félicite l’attaquant norvégien de Watford Joshua King pour son triplé lors du match de football de la Premier League anglaise entre Everton et Watford à Goodison Park.

Le manager de Watford Claudio Ranieri félicite l’attaquant norvégien de Watford Joshua King pour son triplé lors du match de football de la Premier League anglaise entre Everton et Watford à Goodison Park.

AFP

Un triplé de Mason Mount et les déficiences criantes chez la lanterne rouge, Norwich, ont permis aux Blues de ne pas souffrir de leur absence de vrai neuf.

Avec 22 points, les Blues pourront regarder tranquillement Manchester City (3e à cinq longueurs) jouer à Brighton en fin d’après-midi, et Liverpool, 2e à quatre unités, à Manchester United dimanche (17h30). Avec 2 points seulement en neuf journées et déjà 23 buts encaissés, les Canaris semblent, eux déjà partis pour la relégation, un an après leur retour dans l’élite.

En l’absence de son duo à 150 millions d’euros, ce sont les «minots» du centre de formation, Mason Mount (1-0, 8e), Callum Hudson-Odoï (2-0, 18e) et Reece James (3-0, 42e), qui ont plié le match dès la première période. Après la pause, Ben Chilwell (4-0, 57e), pour son troisième but sur les trois dernières journées de championnat, et un but contre son camp de Max Aarons (5-0, 62e), sur un centre de Hudson-Odoï, ont encore corsé l’addition.

Norwich a, en outre, fini à 10 après l’expulsion de Ben Gibson (65e), avant que Mason Mount n’alourdisse encore le score sur pénalty (6-0, 85e), puis dans le temps additionnel (7-0, 90+1).

Avec des matches relativement aisés à venir contre Southampton (15e) en Coupe de la Ligue, Newcastle (19e) et Burnley (18e) en championnat, et le retour à Malmö en C1, avant la prochaine trêve internationale, l’absence de Lukaku et de Werner pourrait finalement bien n’être qu’une péripétie sans conséquence pour les Blues.

Lueur d’espoir à Newcastle

Pour son deuxième match depuis l’arrivée du fonds souverain saoudien comme actionnaire majoritaire, et le premier sans Steve Bruce, limogé mercredi, Newcastle a obtenu un nul heureux à Crystal Palace (1-1).

Malgré un match très pauvre offensivement (6 tirs, 2 cadrés) et 25% de possession, Callum Wilson (1-1, 65e) ayant répondu à l’ouverture du score de Christian Benteke (1-0, 56e), qui a aussi touché deux fois les montants dans ce match.

Avec 4 points, les Magpies, entraînés pour le moment par l’ancien adjoint de Bruce, Graeme Jones, n’ont toujours pas gagné cette saison et restent 19e à 3 points de Leeds, 17e et premier non relégable.

Ce sixième nul de la saison, pour une victoire et deux défaites, ne fait pas les affaires des Eagles et de Patrick Vieira non plus. Ils sont englués à la 15e place avec 9 points en autant de matches.

City punit Brighton

Equipe surprise du début de saison, Brighton a été rappelé à la réalité par City (4-1). S’ils sont toujours 4es, leur 7 points de retard sur le leader manifestent l’écart qui les sépare encore des tout meilleurs.

Il n’a fallu qu’une demi-heure à des Citizens opportunistes pour faire la différence. Ilkay Gündogan a profité d’une faute de main du gardien Robert Sanchez pour ouvrir le score (1-0, 13e), avant que Phil Foden n’ajoute un doublé (2-0, 28e puis 3-0, 31e) en trois minutes en profitant des largesses défensives d’un adversaire bien trop joueur

Un pénalty d’Alexis McAllister (3-1, 81e) a récompensé une seconde mi-temps plus équilibrée mais dans le temps additionnel, Riyad Mahrez a rétabli l’avantage (4-1, 90+5).

Ranieri et Watford coulent Everton

Écrasé par Liverpool (5-0) la semaine dernière, pour la première de Claudio Ranieri sur le banc, Watford a réagi avec la manière en allant l’emporter chez l’autre club des bords de la Mersey, Everton (5-2).

Les Toffees, qui avaient effectué un début de saison prometteur sous la houlette de Rafael Benitez, se sont effondrés dans le dernier quart d’heure et n’ont pris qu’un point lors des trois derniers matches.

Handicapés par les blessures de leurs attaquants Dominic Calvert-Lewin et Richarlison – entré en jeu et buteur (2-1, 63e) –, Everton laisse surtout filer un match où il a mené deux fois et se retrouve 8e à 8 longueurs de Chelsea.

Pour Watford, le fameux choc psychologique a peut-être eu lieu avec ce succès spectaculaire et qui porte la marque de l’attaquant norvégien Josh King, auteur d’un triplé (1-1, 13e, 2-3, 8e et 2-4, 86e) contre l’équipe dont il portait le maillot l’an dernier.

Juraj Kucka (2-2, 78e) et Emmanuel Denis (2-5, 90+1) ont aussi marqué alors que Tom Davies avait ouvert la marque pour les locaux dès la 3e minute.

(AFP)

Votre opinion