Tennis - Coupe Davis: Chiudinelli remet les compteurs à zéro
Publié

Tennis - Coupe DavisChiudinelli remet les compteurs à zéro

Le Bâlois a effacé le camouflet subi par Henri Laaksonen. En s'imposant 3 sets à 1 contre le Bélarus Dzmitry Zhyrmont, il permet à la Suisse d'égaliser.

Marco Chiudinelli peut exulter, il vient d'offrir un point important à la Suisse.

Marco Chiudinelli peut exulter, il vient d'offrir un point important à la Suisse.

Keystone

Valeureux comme toujours, Marco Chiudinelli (ATP 262) a maintenu la Suisse en vie à Bienne. Il a apporté le point du 1-1 contre la Biélorussie en barrage de promotion/relégation du Groupe mondial.

Après la défaite sans appel 6-4 6-2 7-6 d'Henri Laaksonen face à Yaraslav Shyla, le Bâlois s'est imposé en quatre sets, 6-3 4-6 6-4 6-3, devant Dzmitry Zhyrmont (ATP 333). Au final de ce match inégal, enrichi de quelques fulgurances, les 71 places d'écart au classement entre les deux joueurs n'ont pas été anodines. Dans les moments «chauds» de cette rencontre, les derniers jeux des troisième et quatrième sets, Marco Chiudinelli a su, en effet, faire parler son expérience et, aussi, a su s'appuyer sur un registre plus complet que son adversaire, qui a songé avant tout à envoyer du «lourd».

Cette victoire n'est que la troisième en simple de Marco Chiudinelli dans une rencontre à enjeu de Coupe Davis. Il avait cueilli la première il y a dix ans déjà à Genève contre Fernando Verdasco dans un premier tour du Groupe mondial et la seconde en 2013 à Neuchâtel contre Julio-Cesar Campozano dans un barrage face à l'Equateur.

Lüthi n'est pas inquiet

«Je ne suis pas inquiet !» Severin Lüthi joue l'apaisement au terme de la première journée du barrage entre la Suisse et la Biélorussie. Malgré ce score de 1-1 que l'on n'attendait pas vraiment.

«Il faut toujours tout prévoir avant une rencontre de Coupe Davis. Nous aurions pu mener 2-0 ou se retrouver derrière ce soir, poursuit le capitaine. Ce score de 1-1 ne nous laisse donc pas dans l'expectative. Maintenant, il faut songer à la suite.» La suite, c'est ce double qui s'annonce délicat face à une équipe emmenée par Max Mirnyi. «Je n'ai pas encore arrêté mon choix quant à la composition de mon équipe demain», avoue le Bernois.

«Fier et heureux» de la performance de Marco Chiudinelli, Severin Lüthi n'a, en revanche, pas trop vraiment goûté au tennis présenté par Henri Laaksonen lors du premier simple. «Ce fut un match malheureux de sa part. Il était beaucoup trop... calme, dit-il. Il aurait dû montrer davantage ses émotions. C'est également son travers dans les tournois.»

Severin Lüthi n'a pas voulu s'attarder sur le choix surprenant du Schaffhousois de changer de marque de raquette... lundi. «Il faut arrêter de se prendre la tête avec cette question. Dimanche, il peut même venir sur le court avec une raquette de ping pong», lâche un capitaine que l'on sent à fleur de peau sur ce sujet.

Tout reste ouvert

Tout reste donc ouvert dans ce barrage. Même si la Biélorussie sera la favorite du double en raison de la seule présence de Max Mirnyi, l'un des plus grands joueurs de l'histoire dans cette discipline si particulière, les Suisses demeurent les favoris. On voit mal comment Henri Laaksonen pourrait faillir une seconde fois de la sorte dimanche. Et Marco Chiudinelli pourrait, si le score était de 2-2, couronner sa carrière en Coupe Davis avec le plus beau frisson que l'on puisse connaître: offrir à ses couleurs le point de la victoire à l'issue du dernier simple.

(ats)

Votre opinion