Royaume-Uni: Choisir sa bière selon son avis sur le Brexit
Publié

Royaume-UniChoisir sa bière selon son avis sur le Brexit

Une brasserie de Leeds propose aux clients d'afficher leur intention de vote, verre à la main, et d'engager le débat avec les autres.

1 / 75
Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne.  (Lundi 27 juin 2016)

Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne. (Lundi 27 juin 2016)

Keystone
Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)

Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)

Keystone
Le Royaume-Uni pourrait ne «jamais» déclencher sa sortie de l'Union européenne malgré le vote en ce sens, jeudi. C'est en tout cas le «sentiment personnel» d'un diplomate européen requerrant l'anonymat. Cameron a dit laisser à son successeur la tâche d'envoyer cette notification, ce qui repousse d'office ce geste à octobre. (Image prétexte)

Le Royaume-Uni pourrait ne «jamais» déclencher sa sortie de l'Union européenne malgré le vote en ce sens, jeudi. C'est en tout cas le «sentiment personnel» d'un diplomate européen requerrant l'anonymat. Cameron a dit laisser à son successeur la tâche d'envoyer cette notification, ce qui repousse d'office ce geste à octobre. (Image prétexte)

Keystone

Je vous sers une pinte de «In», de «Out» ou de «Je ne sais pas»? Une brasserie du nord de l'Angleterre propose trois nouvelles variantes de bière, à déguster selon sa préférence: pour ou contre la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Tenue par un couple anglo-néerlandais à Leeds, la Little Valley Brewery a brassé 5600 litres de trois «pale ales» différentes, portant le nom de «In», «Out» et «IDK» (comme I Don't Know – je ne sais pas).

Les amateurs de bière sont invités à les consommer selon leur intention de vote lors du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE le 23 juin et, ensuite, à engager le dialogue avec le voisin.

«Nous savons que tout le monde pense être un expert politique au pub. Nos bières vont aider à alimenter le débat», explique Sue Cooper, copropriétaire pro-UE de la brasserie.

Statistiques de vente publiées avant le scrutin

Selon les premières constations effectuées par l'AFP au The Aire Bar, la variante prônant le maintien dans l'UE tiendrait la corde. «Cela fait parler tout le monde, c'est certain», a commenté Rose Perry, une serveuse du pub.

Les trois bières ont chacune leur caractère. La «In» est «fruitée, houblonnée et très influencée par l'esprit continental», explique Sue Cooper. La «Out» est «une ale légère avec un zeste prononcé d'euroscepticisme et un arrière-goût sec et amer». Quant à la «IDK», elle a un goût «moelleux de malt avec un arrondi qui amène à réfléchir».

La brasserie a prévu de publier le résultat de ses ventes juste avant le référendum.

En attendant, elle a reçu vendredi la visite du vice-président du parti travailliste, Tom Watson, favorable à un maintien dans l'UE. «La «In» est d'une qualité exceptionnelle et doit être consommée par autant de personnes que possible», a-t-il plaidé.

Délai prolongé

Le gouvernement britannique a décidé mercredi d'étendre le délai d'inscription des électeurs au référendum sur l'appartenance à l'Union européenne jusqu'à jeudi minuit. Cette mesure a été prise à la suite d'une panne informatique intervenue mardi soir.

(AFP)

Votre opinion