13.08.2020 à 06:18

FootballChoupo-Moting, ce héros inattendu

L’avant-centre germano-camerounais a été décisif pour le PSG contre l’Atalanta. Il est à la base du but égalisateur, et il a surtout inscrit le goal de la victoire.

Eric Maxim Choupo-Moting fête son but et la qualification

Eric Maxim Choupo-Moting fête son but et la qualification

Keystone

Il ne devait même pas être là! Eric Maxim Choupo-Moting, un temps non-qualifié pour la compétition, a délivré le Paris SG contre l'Atalanta (2-1), mercredi, d'un but au bout du temps additionnel qui a envoyé son équipe en demi-finale de la Ligue des champions.

Son entrée en jeu (79e), à la place de Mauro Icardi, a ressemblé à un coup de poker pour son entraîneur Thomas Tuchel qui, jusque-là, n'avait pas trouvé la clé du verrou lombard. «Choupo», l'homme des fins de match, éternel remplaçant, dont le fait d'armes le plus connu a été d'empêcher son coéquipier Christopher Nkunku de marquer, d'un improbable geste technique sur sa ligne, en avril 2019.

Depuis le début d'année, il n'apparaissait même plus sur la liste des joueurs éligibles pour disputer la C1, relégué au bout de la hiérarchie offensive derrière des superstars peu habituées à partager les minutes. Comme une suite logique, son contrat n'a pas été renouvelé pour la rentrée. Mais le départ fin juin d'Edinson Cavani l'a remis dans l'effectif... et a offert indirectement au PSG un sacré moment d'histoire, le jour de ses cinquante ans.

L'international camerounais a d'abord délivré le centre pour Neymar, qui a alors servi Marquinhos pour l'égalisation (90e). Surtout, c'est lui qui a repris la passe de Mbappé pour offrir la qualification, inespérée, au PSG (90e+3). Choupo-Moting a ainsi marqué, à 31 ans, son tout premier but en Ligue des champions!

Et voici «Choupo» propulsé en légende parisienne: Neymar qui lui offre son trophée d'homme du match... et même Thomas Meunier, parti du PSG pour Dortmund, qui publie sur Twitter un montage photo de la Tour Eiffel affichant en toutes lettres le nom de «Choupo-Moting» sur sa façade.

«On croit vraiment en nous»

«On passe de bons moments ensemble sur le terrain et en dehors ensemble, a dit le buteur après le coup de sifflet final. On a déjà gagné quatre titres cette saison, mais le plus important, c'est celui-ci. On croit vraiment en nous et on l'a fait aujourd'hui. Tout le monde sait qu'on a des individualités de grande qualité, mais on a voulu le montrer aussi en tant qu'équipe. On n'a jamais gagné la Ligue des champions et avec une telle équipe, on doit avoir ce genre d'ambition. C'est un si grand club, on va tout donner au prochain match et continuer à y croire.»

«Il est très fort aux entraînements, il accepte son rôle dans cette équipe, expliquait l’entraîneur du PSG Thomas Tuchel à la mi-juillet. Dans la hiérarchie, il est derrière Mbappé et Icardi, c'est clair.»

Le but de Choupo-Moting, c'est aussi une grande victoire pour Tuchel, qui a connu le natif de Hambourg à Mayence. C'est le technicien allemand qui a attiré en 2018 l'attaquant sans grande référence, qui restait sur une saison sans relief à Stoke City.

Le coach apprécie chez l'avant-centre ses qualités de combattant et son état d'esprit, lui qui aime s'afficher sur les réseaux sociaux, dans les lieux branchés de la capitale ou en skate au Camp des Loges. «Il a été exceptionnel. Je dis toujours que je sais qu'il est un bon joueur qui peut entrer et changer quelque chose», l'a salué l'Allemand sur RMC Sport.

«Ça donne», aime répéter Choupo-Moting. Contre l'Atalanta, il a donné. Et le PSG est prêt à recevoir encore plus de sa part.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Bibracte

13.08.2020 à 10:17

Non qualifié, puis remis en selle dans l'effectif, moqué à l'extrême, la risée des ultras, surnommé "pied carré" par certains, Choupo-Moting était une série Z au milieu des stars aux salaires exorbitants du club parisien, une erreur industrielle made in Tuchel, le bonnet d'âne à la parisienne ! En quelques minutes, il passe de l'ombre à la lumière, des bas-fonds à la légende ! Il remet ça au prochain match, et il aura le statut de Dieu ! C'est ça le football moderne, de l'extrême aux extrêmes, sans aucunes retenues. Malheureusement, ce statut n'est pas pérennisé dans le temps, et le retour à la case départ peut-être rapide et violent ! Mais Dieu que ce PSG est triste, ennuyeux, sans génie. Heureusement, Eric Maxim était là, présent à son heure de gloire !

Tickethai

13.08.2020 à 07:09

Dans l'ensemble, le PSG aura fait un match honteux. Quelques occasions individuelles de Neymar, un jeu collectif qui laisse à désirer. Le banc du PSG aura fait la différence. Dommage pour Bergame qui a fait un match héroïque. Ce PSG devra absolument montrer autre chose s'il compte réellement gagner la compétition. Ce que l'on a vu lors des finales de coupe de France, coupe de la Ligue et hier soir est nettement en dessous de ce que l'on peut attendre de la pléthore de stars qui alimentent le contingent parisien.