Interview: Chris Hemsworth: «le surf passait avant les filles»

Actualisé

InterviewChris Hemsworth: «le surf passait avant les filles»

L'acteur de «Thor» se remémore ses jeunes années dans une réserve aborigène où il rêvait d'une carrière sportive.

par
Henry Arnaud

Chris Hemsworth, qui êtes-vous?

Je dirais un gentil géant. Je suis souvent le plus grand et, vu ma carrure, je ne passe jamais inaperçu alors j'ai toujours utilisé mon sourire pour désarmer les gens et ne pas faire peur.

Votre premier souvenir?

Vers 6 ans. Je suis dans le bush australien, sous un soleil de plomb, sans souliers. Maman s'était assoupie et j'étais sorti chercher mon père. Je me suis perdu. Je serais mort déshydraté ou dévoré s'il ne m'avait pas vite retrouvé. Nous vivions dans une réserve d'aborigènes, loin de tout, au milieu des buffles et des crocodiles.

Étiez-vous un enfant sage?

Oui, j'avais un grand et un petit frère alors le second est souvent le plus calme des trois.

De quoi aviez-vous peur?

Des fantômes, des phénomènes paranormaux.

Dans l'enfance, quel fut votre plus grand choc?

La mort de mon chien Bud quand j'avais 4 ans. Il a été tué par un camion. J'étais inconsolable. C'était un bouvier bleu australien.

Votre mère vous disait-elle «je t'aime»?

Il ne se passait pas un seul jour sans qu'elle nous le dise.

Que vouliez-vous devenir?

Surfeur professionnel, mais je n'étais pas assez bon. Je l'ai vite compris. Nous habitions trop loin de la plage. Il faut en faire tous les jours pour maîtriser les vagues.

L'amour pour la première fois, c'était quand et avec qui?

Ado, j'ai eu mon lot de copines, mais sans vouloir contourner votre question, mon seul et vrai premier amour, c'était le surf. Aucune fille n'aurait pu me retenir quand il était l'heure de surfer.

C'est quoi, le vrai bonheur?

Être dans notre maison à Byron Bay, en Australie, avec ma femme (Elsa Pataky, ndlr), nos enfants (India, 5 ans, Tristan et Sasha, 3 ans), taquiner les vagues, aller voir mes parents qui sont nos voisins. Des choses simples, quoi!

Votre plus belle qualité?

Mon sens de l'humour. Je ne me prends jamais au sérieux.

Votre plus grand secret?

À 20 ans, j'ai été engagé pour un feuilleton très populaire en Australie, «Home Away». Mais je n'ai pas su apprécier mon succès car je n'avais qu'un seul objectif: partir à Hollywood. Avec le recul, je le regrette car c'était les plus belles années de ma jeunesse de comédien.

Avez-vous déjà volé?

Oui, enfant, de la monnaie dans le portefeuille de ma mère. Je suis sûr qu'elle savait mais elle n'a rien dit.

Déjà tué?

Si cela inclut la pêche, oui j'ai tué pas mal de poissons.

Déjà payé pour l'amour?

Je n'ai jamais eu de problème avec les filles donc la question ne s'est pas posée. Mais peut-être que certaines étaient intéressées quand je suis devenu célèbre… Heureusement que j'ai vite rencontré mon épouse!

Lui avez-vous déjà menti?

Bien sûr, mais ça ne marche pas. Elle est Espagnole. Il vaut mieux lui dire la vérité (Rires.)

Avec qui aimeriez-vous passer une agréable soirée?

Si je pouvais remonter le temps, je dirais Mohamed Ali. La boxe me passionne. Il était le plus grand et s'impliquait aussi dans les causes humanitaires.

Qui trouvez-vous sexy?

Ma femme. Je déteste quand nous sommes séparés plus de 48 heures.

Vos dernières larmes?

En regardant «Charlie et la chocolaterie» avec mes enfants.

Déjà frôlé la mort?

Plus jeune, j'étais un vrai casse-cou et j'ai fait pas mal de trucs stupides comme plonger d'un pont sans savoir si l'eau était assez profonde ou nager la nuit dans un lieu infesté de requins.

Croyez-vous en dieu?

Je crois en une puissance spirituelle qui nous connecte, mais pas dans une forme de religion établie.

Votre péché mignon?

Les tartes à la viande comme on en trouve partout en Australie.

Trois objets à emmener sur une île déserte?

J'ai la chance de vivre sur une île… même si elle est immense et pas déserte, l'Australie! (Rires.) Si je m'imagine loin de tout, je préférerais passer quelques semaines dans un chalet à la montagne en Suisse. Je pense aussi beaucoup à découvrir les bords du Léman depuis que je suis ambassadeur de TAG Heuer. Mais pour répondre à votre question, si je partais loin de tout, je ne voudrais qu'une chose: ma femme et nos enfants!

Combien gagnez-vous par an?

Ces dernières années, cela se chiffre en millions (31,5 millions de dollars ces 12 derniers mois selon «Forbes», ndlr). Il n'y a rien de régulier, mais j'ai conscience d'être un privilégié.

Qui sont vos vrais amis?

Mes frères. Mon aîné Craig a toujours été là pour moi comme j'espère avoir été là pour le cadet, Liam. J'ai aussi conservé trois amis d'enfance.

Que souhaitez-vous à vos pires ennemis?

De se retrouver dans «Thor» ou «Avengers» lorsque les méchants attaquent (Rires.)

Ton opinion