Hockey sur glace - Chris McSorley a eu son cadeau
Publié

Hockey sur glaceChris McSorley a eu son cadeau

Lugano s’impose 5 à 3 aux Vernets face à un GE Servette que l’ancien coach connaissait très bien…

par
Christian Maillard
Mathieu Vouillamoz (Genève-Servette) tente de prendre le puck à Mikkel Boedker (Lugano). 

Mathieu Vouillamoz (Genève-Servette) tente de prendre le puck à Mikkel Boedker (Lugano).

freshfocus

C’était la première fois de sa carrière qu’en Suisse il se trouvait sur le banc d’en face et bien sûr qu’il a eu plein de papillons dans l’estomac lorsqu’il a rejoint cette patinoire des Vernets dans l’habit du coach des visiteurs. Si Chris Mc Sorley n’a pas eu droit, en revenant là où il a construit sa réputation, à l'accueil de ceux qu’il espérait par ceux qui l’ont adulé, son HC Lugano, battu la veille chez lui 5 à 3 par Bienne, lui a fait plaisir sur cette glace des Vernets qu’il a tant aimée.

L’Ontarien, qui a passé dix huit ans de sa vie dans le costume de coach et de directeur sportif à Genève, connaissait forcément son adversaire du jour par coeur et il avait bien préparé son affaire, Ses joueurs, bien briefés dans la semaine, ont pris le match à leur compte pour prendre d’emblée les commandes. C’est Calvin Thürkauf, après un tir de Bertaggia repoussé du patin par Gauthier Descloux, qui a été le premier à faire trembler les filets (10’’06). Le portier des Aigles, déjà décisif vendredi à Lausanne, a une nouvelle fois permis à son équipe de rester dans la partie, d’éviter une grosse fessée, avec sept arrêts déterminants.

Tandis que Daniel Winnik, lui aussi dans une bonne période, a égalisé 63 secondes plus tard, vous n'allez pas nous croire mais il a fallu aussi 1’03’’ à Tyler Moy cette fois-ci pour effacer la réussite tessinoise de Julian Walker un gros quart d’heure plus tard. Or dans un second temps tiers toujours à l’avantage du visiteur, il allait rejoindre la seconde pause avec un but d’avance, grâce à Troy Josephs (34e), bien seul devant un portier abandonné par l'arrière-garde genevoise. Du coup, on a attendu une nouvelle égalisation 63 secondes plus tard, mais elle n’est pas venue...

Les Grenat, qui ont disputé la dernière période avec Stéphane Charlin à la place de Gauthier Descloux (était-ce un choc psychologique pour piquer au vif des défenseurs, une blessure ou un souci de santé?) ont finalement offert un joli cadeau à Chris McSorley, avec encore un quatrième but de son HC Lugano inscrit par Giovanni Morini à la 46e minute. Avant que le gardien remplaçant ne s’y mette en servant sur un plateau Thürkauf alors que Lugano était en supériorité numérique.

Menés 5 à 2 sur leur patinoire, les Genevois ont certes allégé l’addition grâce à un but de Josh Jooris (54e) mais il était dit que ce samedi un peu spécial aux Vernets était surtout celui de Chris McSorley...

GE Servette - Lugano 3-5 (1-1 1-2 1-2)

Les Vernets. 4471 spectateurs.

Arbitres: MM. Wiegand, Piechaczek, Schlegel, Kehrli.

Buts: 11e (10’’06) Thurkauf (Bertaggia/4 c 5!) 0-1, 12e (11’’09) Winnik (Filippula, Tömmernes/5 c 4) 1-1, 28e (27’’28) Walker (Fazzini, Alatalo) 1-2, 29e (28’’31) Moy (Miranda, Tömmernes) 2-2, 34e Josephs (Thürkauf, Bertaggia) 2-3, 46e Morini (Herburger, Boeckler) 2-4, 52e Thürkauf (Arcobello/5 c 4) 2-5, 54e Jooris (Le Coultre, Ugazzi) 3-5.

GE Servette: Descloux (41e Charlin); Jacquemet, Tömmernes; Le Coultre, Maurer; Völlmin, Smons; Ugazzi; Vouillamoz, Winnik, Miranda; Vermin, Filppula, Smirnovs; Moy, Jooris, Patry; Antonietti, Berthon, Riat; Cavalleri. Coach: Patrick Emond.

Lugano: Fatton; Alatalo, Riva; Loeffel, Müller; Chiesa, Guerra; Nodari, Wolf; Fazzini, Arcobello, Stoffel; Boeckler, Herburger, Morini; Bertaggia, Thürkauf, Josephs; Traber, Walker, Tschumi. Coach: Chris McSorley.

Pénalités: 2 x 2’ contre GE Servette; 2 x 2’ contre Lugano.

Notes: GE Servette sans Rod, Mercier, Karrer, Richard (blessés) ni N. Sejejs (prêté en Swiss League). Tir sur le poteau: Morini (4e). Deniss Smirnovs (22 ans) dispute son 100e match en National League. Ge/Servette joue sans son gardien de 58’19’’ à la fin du matchau profit d’un 6e joueur. Temp-mort GE Servette: 58’44’’.

Votre opinion