Hockey sur glace - Chris McSorley, actionnaire du HC Sierre
Publié

Hockey sur glaceChris McSorley, actionnaire du HC Sierre

Dans le Valais central, le projet de développement du club et d’une nouvelle patinoire a franchi une étape. Bientôt des équipes étrangères dans la ligue? Le coach des Ticino Rockets est un papa de champions.

par
Emmanuel Favre

Notre petit doigt - et pas seulement lui - nous susurre que le nom de Chris McSorley figurera à brève échéance dans l’actionnariat du HC Sierre. Pour rappel, avec trois partenaires, l’entraîneur ontarien du HC Lugano a pour objectif de bâtir une patinoire de 8000 places dans la Cité du Soleil et de mener les «rouge et jaune» en National League en 2024.

En coulisses, le projet s’est structuré durant les mois chauds et les différents acteurs sont parvenus à des ententes. C’est ainsi que le groupe McSorley détiendra sous peu le tiers des actions du HCS. Selon des documents qui ont été ratifiés par les toutes les parties impliquées, la proportion est appelée à croître en fonction de la progression du dossier.

Chris McSorley.

Chris McSorley.

freshfocus

On ne tombera pas de notre chaise si Chris McSorley et ses associés devenaient actionnaires majoritaires du HCS avant les Fêtes de fin d’année.


La baisse de spectateurs, probablement liée à l’introduction du pass sanitaire, a incité le HC Viège à se rapprocher encore davantage de sa base en multipliant les actions de proximité. Ainsi, ce mardi soir, la direction du club haut-valaisan a organisé un déplacement original alors que l’équipe se rend à Sierre pour le premier derby saisonnier.

EHC Visp

Pour 49 francs, les fans se retrouveront à la Lonza Arena pour une fondue, se rendront à Graben en train spécial, recevront leur billet de match, assisteront à un débriefing d’après-rencontre avec l’entraîneur suédois Per Hanberg et retourneront à Viège en dialoguant avec les joueurs dans les wagons. Un convoi baptisé «Flèche Rouge» du nom du train avec lequel se déplaçaient les hockeyeurs de la Litternahalle dans les années 1960 lorsqu’ils figuraient au firmament du hockey helvétique.


A la fin de la saison, la Swiss League pourrait ne comprendre que neuf équipes. Un fait est acquis: l’EVZ Academy cessera ses activités. Un autre est probable: une formation accèdera à la National League. Un autre n’est pas à écarter: aucun club de MySports League ne satisfera aux critères d’accession.

En coulisses, quatre délégués de clubs planchent sur plusieurs scénarios afin de cibler des candidats intéressants, tant sur les plans sportif qu’économique. L’un de ces desseins, qui n’est pas prioritaire à ce stade de l’analyse, mentionne la possibilité de courtiser des clubs étrangers situés à des distances raisonnables des frontières helvétiques.


La priorité est ailleurs. Alors qu’elle deviendra autonome dès la saison 2022-2023, la Swiss League est en quête d’un diffuseur et d’un sponsor titre. Avant que des accords ne soient scellés (donc que les clubs connaissent le montant qui leur sera alloué), il est difficile d’effectuer des budgets, par conséquent de soumettre une kyrielle d’offres sur le marché du recrutement.


Est-ce la raison pour laquelle une prolongation de contrat n’a - étonnamment - pas encore été transmise à l’entraîneur Dany Gelinas, dont le bail arrivera à échéance au terme du présent exercice? Le Franco-Canadien a propulsé le HC Sierre en Swiss League avant de boucler des saisons aux 9e et 4e rangs en deuxième division.

Dany Gelinas.

Dany Gelinas.

freshfocus

Entraîneur des Ticino Rockets, Eric Landry est un papa comblé. Durant l’été, ses trois enfants, qui ont tous grandi en Suisse, ont vécu des moments d'exception.

Eric Landry.

Eric Landry.

freshfocus

Manix (18 ans) a été repêché en 5e ronde par les Coyotes de l’Arizona et participe actuellement au camp des prospects du club de NHL engagé sur la voie de la reconstruction. Par la suite, il devrait disputer une quatrième saison avec les Olympiques de Gatineau, en Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ), avant d’intégrer les rangs professionnels.

Lukas (16 ans), qui patine avec les M17 d’Ambri et qui est titulaire d’une licence de jeu helvétique comme son aîné, a été sélectionné au 4e tour par Drummondville en LHJMQ.

Sa sœur jumelle, Fée Ann, a intégré le programme national canadien de patinage artistique. Elle est éligible pour les Jeux olympiques de Pékin en février 2022.

Fée Ann Landry.

Fée Ann Landry.

Facebook (Patinage Gatineau)

«Mais je pense qu’il est plus raisonnable de lorgner Milan en 2026», souffle son papa.


Puisqu’on évoque l’équipe basée à Biasca… Elle a la quasi assurance de livrer ses matches à domicile devant moins de spectateurs qu’elle ne compte d’abonnés. Les Fusées tessinoises ont écoulé 300 cartes de saison à 190 francs. On appelle ça «un acte de soutien».


Les Rockets, encore elles, ont conclu une convention avec GE Servette. Il est mentionné que deux Aigles sont amenés à patiner avec le club tessinois. Deux noms ont été définis: Jesse Tanner et Christophe Cavalleri. Mais ils n’ont pas encore évolué sous les ordres d’Eric Landry. Le premier se remet d’une commotion, le deuxième a été convoqué par Pat Emond aux Vernets.

Christophe Cavalleri.

Christophe Cavalleri.

Eric Lafargue

Des défenseurs de Kloten devraient changer d’adresse dans les prochains jours. Les Aviateurs, qui comptent dix arrières dans leur effectif, cherchent quelques points de chute.


Remplacé par Reto Berra après neuf minutes à Ambri samedi, le gardien No 2 de FR Gottéron Connor Hughes sera probablement devant le filet du HC Sierre samedi à Winterthour.

Connor Hughes a connu une soirée de travail difficile avec FR Gottéron samedi dans la nouvelle patinoire d’Ambri.

Connor Hughes a connu une soirée de travail difficile avec FR Gottéron samedi dans la nouvelle patinoire d’Ambri.

freshfocus

Votre opinion