Publié

Hockey sur glaceChris McSorley couvre Kevin Romy de louanges

Kevin Romy respire la santé! Si GE Servette s'est imposé à Rapperswil, la brillante prestation du Genevois durant la première demi-heure du match y est pour beaucoup.

par
Frédéric Lovis

Kevin Romy, racontez-nous votre shift juste avant que Taylor Pyatt ne marque le 2-1 à la 32e…

Il était un petit peu long. J'étais à bout de souffle à la fin (il rit).

On peut le comprendre, puisque vous avez à peu près tout fait à Rapperswil durant, à vue de nez, les 90 secondes qui précédaient ce but...

Une première occasion s'est présentée après un petit moment passé sur la glace. Ensuite, il y en a eu une deuxième, puis une troisième, puis…

Vous ne donnez pas l'impression d'être fatigué malgré la multiplication des matches. On se trompe?

C'est une saison chargée, mais c'est un beau challenge pour nous. Nous n'avons pas pu profiter de la pause de l'équipe nationale en raison de la Champions Hockey League. Après, personnellement, je préfère jouer plutôt que m'entraîner. On essaie de trouver le bon mélange entre les deux.

Chris McSorley dit qu'il ne vous avait jamais vu autant en forme dans les deux sens de la patinoire qu'en ce moment. Comment prenez-vous ce compliment?

Ça fait plaisir. Je me considère comme un joueur qui doit travailler aussi bien offensivement que défensivement. Je donne toujours le meilleur de moi-même pour faire mon boulot au mieux, c'est pour ça que GE Servette me paie et me fait confiance…

(on l'interrompt) Mais vous vous sentez en confiance?

Oui, j'ai des bonnes sensations. C'est une bonne période pour moi. Cela dit, il faut que ça se transmette au niveau des résultats de l'équipe pour que nous puissions enchaîner les victoires.

Cette victoire face à Rapperswil après quatre revers d'affilée en LNA, elle était particulièrement importante avant la venue d'Ambri aux Vernets samedi. D'accord avec ça?

Tout à fait, même si il n'y avait aucune raison de paniquer non plus. Récemment, nous avons livré beaucoup de bons matches, sans comptabiliser de victoire. On savait que ça allait arriver si on se concentrait sur notre jeu et qu'on gommait nos petites erreurs. Il ne fallait pas laisser le doute s'installer dans nos têtes. Dans cette optique, le match face à Ambri est tout aussi important.

Ton opinion