24.07.2020 à 18:31

Hockey sur glaceChris McSorley: «Je suis triste et sous le choc»

L’Ontarien a été démis de ses fonctions de directeur sportif de GE Servette. Une décision qui met un terme à une histoire d’amour de près de 20 ans.

von
Grégory Beaud
De quoi l’avenir de Chris McSorley sera-t-il fait?

De quoi l’avenir de Chris McSorley sera-t-il fait?

Keystone

Dire que Chris McSorley fait partie des meubles aux Vernets est mensonger. Il est arrivé avant une bonne partie du mobilier de la patinoire. C’est probablement lui qui l’avait choisi, d’ailleurs. Comme pour à peu près tout aux Vernets et dans ses alentours, le Canadien avait son mot à dire. C’est même lui qui décidait de la sauce dans les burgers du pub, le «McSorley’s». Et puis la nouvelle direction est arrivée. Le mariage impossible a tenu deux ans. Depuis vendredi matin, l’ancien tout-puissant n’a plus de rôle défini dans l’organigramme.

Un communiqué d’une dizaine de lignes a mis un point final à cette longue et fructueuse collaboration. Jens Olsson (7 matches) avait été plus chaudement remercié lors de son départ. L’éphémère suédois – qui se souvenait de son nom? - a même eu droit à une photo sur le site du GSHC, lui. Selon le club, Chris McSorley a «grandement contribué à faire du hockey un des sports favoris des Genevois». Difficile de faire plus lacunaire comme hommage. C’est donc dans ce contexte visiblement explosif que se termine le chapitre Chris McSorley au bout du Léman. Interview avec un homme visiblement très touché par cette situation.

‹‹J’ai passé mes meilleures années à Genève››

Chris McSorley, ex-directeur sportif de Ge/Servette

Chris McSorley, dans quel état d’esprit vous trouvez-vous?

Je suis triste et sous le choc. Aujourd’hui, je suis sous le choc car je dois céder mon travail. Celui que j’aime et qui m’a fait vibrer durant toutes ces années. Et je suis triste d’être relevé de mes fonctions et de ne plus collaborer avec les gens qui ont fait partie de mon quotidien durant toutes ces années. Que ce soit avec les gens dans le domaine administratif, les coaches, les joueurs et même les fans. J’ai passé mes meilleures années à Genève. Mais le club avait cette volonté et j’ai suivi sa recommandation.

Mais concrètement, qu’allez-vous désormais faire au quotidien?

Pour tout vous dire, je ne le sais pas encore. Nous allons communiquer avec l’administration du club pour évoquer le futur. Moi, je vais continuer de me mettre à disposition de mon employeur. Je suis sous contrat avec le GSHC.

‹‹Nous avons mis Genève sur la carte du hockey suisse et européen››

Chris McSorley, ex-directeur sportif de Ge/Servette

On est d’accord que vous souhaitez partir, désormais?

Comme je vous l’ai dit, je suis sous contrat. Je suis fier de tout le travail que j’ai accompli ici et j’aime ce club. Durant ces vingt dernières années, nous avons mis Genève sur la carte du hockey suisse et européen. Quitter cet environnement ne serait pas simple et pour être franc avec vous, je suis toujours en train de digérer la situation actuelle. Mais si on me propose une fonction correcte dans l’organigramme, je n’aurais rien contre rester à Genève.

On peut donc anticiper de vous revoir aux Vernets en septembre si le championnat reprend?

C’est ce que je pense au moment où nous nous parlons, oui.

‹‹Je vais aider Marc Gautschi du mieux que je peux››

Chris McSorley, ex-directeur sportif de Ge/Servette

Avez-vous déjà fait suivre vos dossiers à votre successeur, Marc Gautschi?

J’ai évidemment des contacts avec lui et nous allons collaborer. Vous savez, il n’est pas responsable de cette situation. Il n’y a pas de problème entre nous et si on m’en laisse la capacité, je vais l’aider du mieux que je peux.

Vous savez que votre nom a déjà été lié avec Lausanne?

Vraiment? Par qui?

A peu près tout le monde…

(Il rigole) Vous vous doutez bien que je ne peux pas commenter quoi que ce soit sur ce genre de choses. Je n’ai aucun contact avec d’autres équipes. Vous savez, je suis encore sous le choc. Mais quiconque met en doute ma passion et mon envie de continuer à travailler dans ce milieu me sous-estime terriblement.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

MarcelGrenat

25.07.2020 à 10:10

Bon débarras

FritzNaef

24.07.2020 à 22:04

les dirigeants doivent être dans un drôle de désarroi mental pour prendre une décision pareille. l'argent, yc celui d'une omniprésente Fondation. McSorley mérite certainement plus de respect que les blancs becs qui ont pris un pouvoir dont ils n'ont pas encore montré qu'ils sont capables de l'exercer. une Genferei de plus.

Farinet

24.07.2020 à 21:55

Respect M. McSorley!! Vous avez apporté énormément au hockey suisse et surtout romand!! Bon vent à vous Un fan de hockey valaisan