Coronavirus: Christian Constantin: «Le match de dimanche me paraît encore très loin»

Publié

CoronavirusChristian Constantin: «Le match de dimanche me paraît encore très loin»

Le président d’un FC Sion touché par le virus n’est pas sûr de pouvoir recevoir Servette à Tourbillon. Les autorités cantonales, quant à elles, souhaitent pour l’instant continuer à accueillir plus de 1000 spectateurs.

par
Simon Meier
Christian Constantin a l’œil sombre. Davantage encore qu’une restriction à 1000 spectateurs, le président sédunois craint la propagation du virus dans son vestiaire.

Christian Constantin a l’œil sombre. Davantage encore qu’une restriction à 1000 spectateurs, le président sédunois craint la propagation du virus dans son vestiaire.

KEYSTONE

La décision du Canton de Berne d’interdire à nouveau la présence de plus de 1000 personnes dans les stades et patinoires n’a visiblement pas trouvé un écho favorable de l’autre côté de la Jungfrau. «Il y a une dissonance difficilement compréhensible entre les mesures prises par la Confédération et ce que j’appellerais la spécificité bernoise, nous déclare Frédéric Favre, Chef du département valaisan des Sports. Je comprends d’autant moins la décision qu’à notre connaissance, aucun cluster n’est parti d’un stade ou d’une patinoire. Des protocoles sanitaires sont en place, ils ont fait leurs preuves et personne n’a connaissance d’une grande manifestation qui aurait déclenché des cas en Valais.»

Le Conseiller d’État se veut bien entendu prudent quant à la suite des opérations. Mais il ne souhaite rien précipiter, au nom de la survie des clubs: «Il faut bien évidemment continuer à vivre de façon adaptée. À l’heure actuelle, il me paraît opportun d’attendre trois semaines pour voir les effets réels des nouvelles mesures. C’est compliqué, il faut faire attention à ne pas prendre de décisions hâtives dictées par la peur, qui pourraient signifier la mort de nos principaux clubs professionnels et tous les emplois qui y sont liés.»

«La vraie question, c’est de savoir si ce championnat va pouvoir se poursuivre»

Christian Constantin, président du FC Sion

Christian Constantin ne rend pas le tableau plus rose: «Dans l’absolu, je ne pense pas que les gens se mettent en danger en venant au stade, parce que les mesures sont très bien respectées, estime le président du FC Sion, Hier (ndlr: dimanche lors de la venue de Lausanne à Tourbillon), il n’y a pas eu le moindre problème de ce côté-là, je crois. La vraie question, c’est plutôt de savoir si ce championnat va pouvoir se poursuivre. À la vitesse où les difficultés vous nous arriver sur le coin de la gueule, on est en danger. Il va falloir trouver un chemin pour s’en sortir.»

Le fait de savoir s’il pourra mettre plus de 1000 personnes dans son stade pour la venue de Servette dimanche relève presque du détail, aux yeux du président sédunois. «À la minute où je parle (ndlr: hier après-midi), je me dois d’être extrêmement prudent et franchement, le match de dimanche me paraît encore très loin, dit Christian Constantin. C’est très compliqué, avec les cas de Covid qui explosent, dans le foot aussi. Le FC Sion est pleinement touché et je ne sais même pas comment ça ira d’ici à la fin de la semaine. Quand des types qui sont testés négatifs le jeudi soir sont positifs le samedi matin, c’est dur de prévoir. Après avoir pris des mesures d’urgence pour jouer le match de dimanche contre Lausanne, nous continuons à effectuer des tests à l’interne. Je ne sais pas, je me demande s’il n’y a pas un foyer à couper.»

Jusqu’à nouvel avis, cinq membres de l’équipe première étaient placés en quarantaine. Mais à entendre le patron, la situation pourrait vite évoluer, et pas forcément dans le bon sens. «Ça peut changer toutes les heures», lâche Christian Constantin, un peu sombre.

Ton opinion

31 commentaires