22.11.2020 à 10:30

FootballChristian Constantin: «Nous n’avons pas le moindre repère»

Le président du FC Sion, qui reprend la compétition dimanche contre Zurich, ne déborde pas d’enthousiasme. Il adore en revanche le très vilain nouveau maillot extérieur du club et met un tacle au passage à Seydou Doumbia.

par
Simon Meier
Christian Constantin espère vivement avoir la possibilité de remettre ne serait-ce que 1500 spectateurs à Tourbillon.

Christian Constantin espère vivement avoir la possibilité de remettre ne serait-ce que 1500 spectateurs à Tourbillon.

KEYSTONE

Plus d’un mois après, il va de nouveau y avoir un match de foot à Tourbillon, avec la venue dimanche du FC Zurich. Quel est votre sentiment?

On a l’impression de commencer un nouveau championnat et j’ai un peu le même sentiment que l’année où nous avions commencé la saison avec quinze matches de retard. Avec dix parties en 32 jours, on va disputer quasiment un tiers des points en un mois.

Y voyez-vous malgré tout un motif de réjouissance?

Quand on est confiné alors que les Fêtes approchent, la situation n’est réjouissante pour personne. Mais bon, les choses sont ainsi. Il faut faire avec et on va faire avec.

Après ce mois de pause, dont quasiment la moitié passée en quarantaine, dans quel état de forme l’équipe peut-elle bien se trouver?

La situation est similaire à celle que nous avions vécue ce printemps: nous allons nous lancer dans un sprint, avec un match tous les trois jours, sans pouvoir nous appuyer sur le moindre repère physique ou tactique. On verra bien ce que cela va donner sur le terrain.

Etes-vous intervenu, ces derniers jours, pour maintenir - ou remettre - le groupe sur le qui-vive?

Non, non. De toute façon, on devait éviter les contacts, donc nous ne nous sommes pas vus. Chacun a fait son boulot dans son coin. Il faut se remettre à l’ouvrage et, pour que l’ouvrage soit bon, il faut des gens impliqués. Et c’est dur, sans spectateurs au stade, d'entretenir un réel esprit de compétition.

A entendre votre réaction à la radio romande, vous ne semblez pas emballé par rapport à l’aide à fonds perdus qu’a proposée la Confédération, dans le cadre de la crise du Covid. On se trompe?

Attention, c’est une bonne chose. Ces aides à fonds perdus vont bien sûr nous rendre service. Je dis juste que cela ne suffira pas. Il faut vraiment espérer que nous puissions bientôt rouvrir nos portes lors des matches, en tout cas partiellement, même pour 1500 ou 2000 personnes. Sinon, ça va être très dur.

Ce n’est en tout cas pas le très vilain nouveau maillot extérieur du FC Sion qui va arranger les choses… Franchement, vous avez validé la réalisation de cette tunique façon treillis?

Oui, moi je le trouve très bien ce maillot. Le ton militaire est dans la tendance actuelle. Je comprends qu’il ne corresponde pas aux goûts du journaliste qui me pose la question, lui qui met plutôt des habits d’il y a dix ou douze ans, mais moi je l’aime beaucoup.

Pour finir, que répondez-vous à votre ex-joueur Seydou Doumbia qui, très en colère, vous a traité de «fou» dans Blick, vous accusant de l’avoir mis sous pression avant de le jeter comme un malpropre?

Je lui réponds que j’aurais bien aimé qu’il se montre solidaire à un moment où son salaire correspondait à un gros multiple de celui d’infirmières qui bossaient très dur, dans une période où les joueurs n’en foutaient pas une rame.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
23 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

El pistolero

22.11.2020 à 14:18

On peut penser ce que l’ont veut de CC mais perso il me fume a chaque interview Niveau répartie c’est un dieu 😂🤣😂🤣😂

Incoherent

22.11.2020 à 14:08

Pauvre Calimero qui chiale sur sa troupe de danseuses (tout en donnant des conseils de mode...). Aucune vergogne ! Et pendant qu'il touche des aides à fonds perdus pour entretenir son hobby (et accessoirement filer un boulot à son rejeton), les PME sont oubliées... Ce type proclame depuis des années que sans pognon le club n'existerait pas et en 2020 il soutient que c'est la billetterie qui remplit les caisses...

Mythique

22.11.2020 à 13:20

"Je lui réponds que j’aurais bien aimé qu’il se montre solidaire à un moment où son salaire correspondait à un gros multiple de celui d’infirmières qui bossaient très dur, dans une période où les joueurs n’en foutaient pas une rame." Rien d'autre à dire!