Valais - Christian Constantin veut relancer le Casino de Saxon
Publié

ValaisChristian Constantin veut relancer le Casino de Saxon

Après une assemblée primaire tendue, la commune de Saxon (VS) a décidé de vendre un hectare de terrain au promoteur et président du FC Sion, dans l’espoir d’obtenir une nouvelle concession dès 2025.

par
Eric Felley
À l’occasion du renouvellement intégral des concessions pour les maisons de jeu en Suisse, la commune de Saxon fait confiance à Christian Constantin pour faire aboutir un projet d’ici l’année prochaine.

À l’occasion du renouvellement intégral des concessions pour les maisons de jeu en Suisse, la commune de Saxon fait confiance à Christian Constantin pour faire aboutir un projet d’ici l’année prochaine.

saxon.ch DR

Méfiants, les habitants de Saxon (VS) se sont rendus en nombre mercredi soir pour une assemblée primaire peu ordinaire qui devait décider de la vente d’un terrain de la commune à Christian Constantin pour relancer le Casino de Saxon. Après avoir rapporté des millions de recettes fiscales durant sept ans, celui-ci est à l’arrêt depuis 2002. Il n’avait pas obtenu une nouvelle concession, la Commission fédérale des maisons de jeu ayant préféré les octroyer dans la région à Montreux, Montana et Zermatt (qui a finalement renoncé en 2004).

Nouvelles concessions en 2025

Il y a de l’agitation en Valais autour de projets de casinos. Toutes les concessions pour les maisons de jeu en Suisse arrivent à échéance à fin 2024. En septembre dernier, le Conseil fédéral a fixé un calendrier pour obtenir de nouvelles concessions, qui devraient être connues en octobre 2023. Dans le canton, deux projets sont en route: celui de Saxon et un autre à Sion. Le casino de Saxon est celui qui peut se prévaloir de la plus longue histoire, puisqu’il a ouvert en 1847 pour fermer en 1877 lorsque les jeux d’argent furent interdits en Suisse.

Il demeure aujourd’hui la bâtisse historique et classée de l’époque qui défie le temps. La parcelle d’un hectare convoitée par Christian Constantin est en fait l’ancien terrain de football qui jouxte ce bâtiment. Si les habitants de Saxon se sont montrés méfiants pour le vendre au promoteur de Martigny, c’est que celui-ci a souvent lancé des projets prétendument d’intérêt public (des stades par exemple) et qu’ensuite il a fait fructifier les terrains ainsi acquis avec des projets commerciaux.

300 francs le mètre carré?

Lors de l’assemblée primaire de mercredi, les participants ont demandé le vote à bulletin secret. Le projet de vente était soutenu par l’autorité communale et son président Christian Roth, qui espère redonner son lustre d’antan au casino et les retombées fiscales qui vont avec. Mais beaucoup critiquaient la vente d’un joyau de la commune, l’octroi d’un droit de superficie aurait suffi. De plus, le prix à 300 francs le mètre carré semblait bas pour un tel morceau si bien situé. Certes le contrat de vente contient un droit de réméré, qui permettra à la commune de racheter le terrain au cas où le projet ne se ferait pas. Dans le secret de l’urne, la vente l’a emporté par 137 voix contre 122.

Deux casinotiers intéressés

Selon le contrat, les trois millions de francs de la transaction devront être réglés «dans un délai de 60 jours dès la délivrance par l’Autorité fédérale compétente d’une concession à Christian Constantin SA, ou à une autre société désignée par celle-ci». Fort cette petite victoire, Christian Constantin annonce dans «Le Nouvelliste», la mise à l’enquête d’un nouveau casino d’ici à Pâques.

Il va préparer également le dossier pour la Commission fédérale des maisons de jeu pour obtenir la fameuse concession. Mais ce n’est pas lui qui fera le croupier: «La candidature, qui devrait être déposée d’ici à l’automne, sera gérée par le futur exploitant, explique-t-il. Je suis en pourparlers avec deux casinotiers intéressés. Je ne peux pas dévoiler leurs noms à ce stade, mais je peux vous dire qu’ils sont déjà implantés en Suisse».

Votre opinion

15 commentaires