Hockey sur glace - Christoph Bertschy: «J’ai très envie d’aller à Pékin!»
Publié

Hockey sur glaceChristoph Bertschy: «J’ai très envie d’aller à Pékin!»

Le Top scorer de Lausanne HC, qui est actuellement dans une excellente forme, a prouvé contre Berne qu’il serait un bon candidat pour disputer les JO avec la Suisse.

par
Christian Maillard
Christoph Bertschy était dans un bon soir ce vendredi face à Berne.

Christoph Bertschy était dans un bon soir ce vendredi face à Berne.

FRESHFOCUS

Certains hésitent encore ou ne veulent surtout pas entendre parler de ces Jeux qui font peur à beaucoup de monde, alors que l’Omicron fait des ravages partout sur la planète. D’autres sont prêts à tout en revanche pour y participer, quitte à se retrouver positif dans quelques semaines dans un pays très strict par rapport au virus. Comme le Servettien Noah Rod, d’aucuns seraient prêts à passer «une année en quarantaine en Chine» pour aller aux Jeux.

Christoph Bertschy, qui se trouve actuellement dans une forme olympique, fait partie de ces joueurs-là. L’attaquant du LHC, dans tous les bons coups ce vendredi contre Berne, ne cache pas que lui aussi a envie de faire partie des «privilégiés» qui seront du voyage pour l’Asie de l’Est.

Alors que la partie a tardé à décoller, que les Vaudois ont beaucoup souffert avant de se remettre dans la bonne direction, c’est lui qui a offert sur un plateau le but libérateur à Cody Almond, d’une passe lumineuse. Le Top scorer des Lions est forcément un des candidats papables pour un Patrick Fischer qui va bientôt faire des heureux mais aussi des déçus.

Christoph, vous êtes actuellement en pleine forme avec le Lausanne HC. De quoi taper dans l’œil du sélectionneur suisse, non?

Disons que j’ai très envie d’aller à Pékin, oui, mais ce n’est pas moi qui vais prendre la décision.

On imagine que vous attendez impatiemment que votre téléphone sonne. On se trompe?

À ce que j’ai entendu, c’est pour ce samedi je crois, enfin peut-être dimanche, c’est imminent. J’espère vraiment que le coach va m’appeler.

Après un bon match contre la Slovaquie, le 17 décembre, Christoph Bertschy espère bien qu’il sera du voyage pour la Chine.

Après un bon match contre la Slovaquie, le 17 décembre, Christoph Bertschy espère bien qu’il sera du voyage pour la Chine.

FRESHFOCUS

‹‹Je dois reconnaître, en effet, que ce n’était pas notre plus beau match. Mais à la fin je pense qu’on mérite de récolter ces trois points.››

Christoph Bertschy, attaquant de Lausanne HC

Sur la glace, vous avez montré dans tous les cas de belles choses même si ce vendredi contre Berne, c’était compliqué?

Je dois reconnaître, en effet, que ce n’était pas notre plus beau match. Mais à la fin je pense qu’on mérite de récolter ces trois points.

Il y a eu, pour votre part, cette passe caviar pour Cody Almond?

Caviar? Je ne pense pas car Cody a quand même dû faire un effort pour attraper le puck sur l’avant. Je pense que c’était surtout bien joué de tout le monde, autant de Damien Riat qui me donne le puck dans l’angle qui m’a permis d’adresser une passe facile et de Cody qui réussit un beau but.

Après votre victoire probante face à GE Servette, ce deuxième succès d’affilée a mis du temps à se dessiner. Il y a eu passablement d’approximations défensives, c’est aussi votre avis?

C’est vrai. Comme je l'ai dit, nous n’étions pas à 100% aujourd’hui. Mais on a fait ce qu’il fallait pour s’imposer. À 2 à 2 dans le dernier tiers, nous avons bien défendu en ne laissant pas beaucoup d’espace aux Bernois devant un Tobias Stephan très solide, Et offensivement, on marque deux buts en vingt minutes qui vont nous amener plein de confiance pour la suite.

‹‹ Ambri est un concurrent direct. Gagner contre les Tessinois nous mettrait en bonne position avant d’aborder le dernier sprint.››

Christoph Bertschy, attaquant de Lausanne HC

On a eu le sentiment que Lausanne était sur courant alternatif, c’est aussi votre avis?

Oui et non. Mais comme je l’ai dit, on n’était pas au top, on a commis des erreurs qu’on ne doit pas faire. Maintenant, dans les moments difficiles, on a pu compter sur un grand «Toby» dans la cage et on a bloqué passablement de shoots aussi. Et puis, on a marqué quatre fois sans l’aide d’un power-play, c’est un truc positif à relever.

Et maintenant au tour d’Ambri dimanche à la Vaudoise aréna: c’est l’occasion de poursuivre votre série?

Oui, c’est une belle occasion d’emmagasiner de la confiance et de l’énergie positive devant notre public pour enchaîner. Ambri est un concurrent direct pour les places 7 à 10. Gagner contre les Tessinois nous mettrait en bonne position avant d’aborder le dernier sprint.

Votre opinion