Publié

Affaire HildebrandChristoph Blocher a-t-il d'autres secrets?

Christoph Blocher s'est beaucoup engagé pour conserver son immunité parlementaire dans l'affaire Hildebrand. Il est vrai que, potentiellement, l'enquête ouverte et les données saisies pourraient révéler d'autres choses.

par
Marc-Henri Jobin
Zurich
1 / 5
Christoph Blocher photographié le 31 mai à l'issue de son audition par la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats.

Christoph Blocher photographié le 31 mai à l'issue de son audition par la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats.

Lukas Lehmann, Keystone
La Jurassienne Anne Seydoux-Christe (PDC) explique en tant que présidente de la Commission des affaires juridiques des Etats  la décision de n'accorder aucune immunité à Christoph Blocher dans l'affaire Hildebrand. Elle est accompagnée du Bâlois Claude Janiak (PS), vice-président de la commission.

La Jurassienne Anne Seydoux-Christe (PDC) explique en tant que présidente de la Commission des affaires juridiques des Etats la décision de n'accorder aucune immunité à Christoph Blocher dans l'affaire Hildebrand. Elle est accompagnée du Bâlois Claude Janiak (PS), vice-président de la commission.

Lukas Lehmann, Keystone
Christoph Blocher a remis aux membres de la commission des Etats un document de 16 pages plaidant en faveur du maintien de son immunité. «Je n'ai fait que mon devoir», a-t-il répété.

Christoph Blocher a remis aux membres de la commission des Etats un document de 16 pages plaidant en faveur du maintien de son immunité. «Je n'ai fait que mon devoir», a-t-il répété.

Lukas Lehmann, Keystone

«Pourquoi Christoph Blocher veut-il se cacher derrière son immunité parlementaire»? Même si le conseiller national UDC ne pouvait formellement y renoncer de lui-même, le Tages-Anzeiger pose vendredi la question: pourquoi le tribun zurichois n'a-t-il pas dit simplement «qu'il n'avait rien à cacher»?

Votre opinion