Actualisé

Parlement de miliceChristoph Blocher: «Moi aussi j'ai craqué»

Après le départ de Peter Spuhler, les difficultés de Christoph Mörgeli et le burnout de Nathalie Ricki, Christoph Blocher le dit sans détour: lui aussi a «craqué nerveusement». C'était en pleine campagne contre l'EEE.

par
Marc-Henri Jobin
Christoph Blocher dit lui aussi avoir craqué nerveusement au début des années 90. Même si les politiciens souffrent de leur double charge, il s'oppose farouchement à la professionnalisation du Parlement.

Christoph Blocher dit lui aussi avoir craqué nerveusement au début des années 90. Même si les politiciens souffrent de leur double charge, il s'oppose farouchement à la professionnalisation du Parlement.

Keystone

Fin des années 80, début des années 90: l'industrie textile était en crise et il menait campagne contre l'entrée de la Suisse dans l'Espace économique européen (EEE). «J'ai craqué nerveusement», confie Christoph Blocher au Tages-Anzeiger.

Votre opinion