Publié

tismeChronologie des sanctions autour du scandale de dopage et corruption visant l'IAAF (CHRONOLOGIE)

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), dont certains responsables et ex-responsables sont impliqués dans le scandale à ricochets de dopage et de corruption touchant le premier sport olympique, a déjà pris des sanctions, précédée dans certains cas par la justice civile.

2: La justice française met en examen Lamine Diack, 82 ans, président de l'IAAF pendant 15 ans, pour corruption passive et blanchiment aggravé. Son conseiller juridique Habib Cissé et le médecin français Gabriel Dollé, chargé jusqu'en décembre 2014 de la lutte antidopage à l'IAAF, sont également mis en examen pour corruption. Dans la foulée, Lamine Diack démissionne de sa fonction de membre honoraire du Comité international olympique (CIO).

6: L'IAAF annonce l'ouverture de quatre procédures disciplinaires à l'encontre des Russes Valentin Balakhnichev, son trésorier jusqu'en décembre 2014 et ancien président de la Fédération russe, d'Alexei Melnikov, ancien entraîneur de l'équipe de marche, de Gabriel Dollé, et du Sénégalais Papa Massata Diack, ex-consultant auprès de l'IAAF, et un des fils de Lamine Diack. L'IAAF annule aussi son traditionnel gala annuel, prévu le 28 novembre à Monaco.

9: L'AMA rend publique les conclusions du rapport d'enquête de sa commission indépendante. Elles sont accablantes pour la Russie, jusqu'aux plus hauts sommets. Ces cas de dopage n'auraient "pas pu exister" sans l'assentiment du gouvernement, écrit la commission d'enquête. Elle préconise la suspension de la Fédération russe d'athlétisme pour les prochains JO-2016 de Rio.

13: L'IAAF suspend la Fédération russe d'athlétisme (ARAF), ouvrant la voie à une possible absence des athlètes russes aux JO-2016 de Rio, dans sept mois.

21: Lamine Diack est de nouveau mis en examen pour corruption dans le scandale sur des cas de dopage étouffés moyennant finances, notamment pour des athlètes russes. Les juges le suspectent aussi d'avoir remis en espèces, en plusieurs fois, la somme de 140.000 euros à Gabriel Dollé. M. Diack nie avoir remis ces fonds au médecin.

7: La commission d'éthique de l'IAAF frappe fort avec les suspensions à vie de Balakhnichev, Melnikov et Papa Massata Diack. Le médecin français Gabriel Dollé, en charge de la lutte antidopage au sein de l'IAAF jusqu'à fin 2014, n'est suspendu que pour cinq ans.

asc/ol/dhe

(AFP)

Ton opinion