Russie - Cinq alpinistes trouvent la mort lors d’une ascension de l’Elbrouz

Publié

RussieCinq alpinistes trouvent la mort lors d’une ascension de l’Elbrouz

Le mont Elbrouz, plus haut sommet d’Europe (5642m), piège souvent les alpinistes. Cette semaine, une expédition a payé le prix fort: cinq personnes y ont perdu la vie.

Le mont Elbrouz (à droite) est souvent le théâtre d’accidents, mais rarement aussi mortels que cette semaine.

Le mont Elbrouz (à droite) est souvent le théâtre d’accidents, mais rarement aussi mortels que cette semaine.

AFP

Une soudaine tempête a coûté la vie à cinq personnes qui effectuaient l’ascension du mont Elbrouz, la montagne la plus haute d’Europe, dans le Caucase russe, ont indiqué, vendredi, les services de secours. «Nous avons pu sauver 14 personnes, elles ont été évacuées à bord de véhicules à chenilles et prises en charge par des médecins. Malheureusement, cinq personnes sont mortes», a indiqué le ministère russe des Situations d’urgence, sur son compte Telegram.

Jeudi, selon cette source, le groupe de 19 alpinistes s’était retrouvé piégé à plus de 5000 mètres d’altitude par une subite dégradation de la météo. Après avoir reçu l’alerte, les secours ont dit avoir envoyé 69 personnes et 16 véhicules à leur rescousse.

«Les sauveteurs ont travaillé dans les conditions les plus difficiles. La force du vent a atteint entre 40/70m par seconde (de 144 à 250 km/h), il y avait de fortes précipitations de neige et la température est tombée jusqu’à moins 20 degrés», a décrit le ministère des Situations d’urgence. L’opération de secours a duré près de cinq heures, jusqu’à 2h45 locales (1h45 en Suisse) dans la nuit de jeudi à vendredi.

Accidents fréquents

Cité par l’agence de presse Tass, Denis Alimov, un responsable de la structure ayant organisé l’ascension, a indiqué qu’une jeune femme du groupe s’était sentie mal dans la matinée de jeudi et qu’elle avait rebroussé chemin avec un guide. Malgré cet abandon, le reste du groupe a poursuivi vers le sommet, selon Denis Alimov, avant d’être surpris par la tempête. La jeune femme, elle, est morte dans les bras du guide l’accompagnant lors de la descente.

L’Elbrouz, qui culmine à 5642 mètres, est le plus haut sommet du Caucase et d’Europe. Les accidents mortels y sont réguliers, mais rarement avec un bilan aussi lourd.

()

Ton opinion