Hockey sur glace - Cinq choses à retenir après Ambri – FR Gottéron
Publié

Hockey sur glaceCinq choses à retenir après Ambri – FR Gottéron

Ambri a inauguré sa nouvelle patinoire en beauté: les Léventins n’ont fait qu’une bouchée de FR Gottéron (6-2) et particulièrement du duo défensif Diaz-Furrer.

par
Cyrill Pasche
(Ambri)
Ambri a inauguré sa nouvelle patinoire par un triomphe 6-2 contre FR Gottéron. Cela valait bien un «clapping» en fin de match. 

Ambri a inauguré sa nouvelle patinoire par un triomphe 6-2 contre FR Gottéron. Cela valait bien un «clapping» en fin de match.

Michela Locatelli/freshfocus

1) Quelle fête, quelle inauguration!

Ambri a pris possession de son nouveau stade. 

Ambri a pris possession de son nouveau stade.

Michela Locatelli/freshfocus

Jamais un déménagement dans une nouvelle patinoire n’aura été aussi poignant, et surtout aussi réussi. Il y a tout eu, et tout a été parfait de A à Z. Cela a commencé par l’adieu à la mythique Valascia dans l’après-midi, où des centaines de supporters – et anciens joueurs – sont partis en pèlerinage. Puis il y a eu le cortège des fans jusqu’au nouveau stade, comme s’ils veillaient à transporter l’âme de l’anciennne antre vers la nouvelle.

Le match, avec un premier goal inscrit après 84 secondes signé Johnny Kneubühler. Le Genevois s’est ainsi assuré une place de choix dans l’histoire du club. Le festival de buts ensuite, 6775 spectateurs (le code postal d’Ambri) en délire, la Montanara à une minute de la fin, puis, une bonne heure après ce premier triomphe d’Ambri à domicile, des feux d’artifice sur le site de l’ancienne Valascia pour un ultime au revoir.

Jamais une ancienne patinoire et une nouvelle n’avaient reçu autant d’amour en une seule journée et soirée. Ambri sait comment dire adieu à un stade et comment prendre possession d’une nouvelle patinoire!

2) Pas l’idée la plus brillante de Dubé

Connor Hughes à la place de Reto Berra. Cela n’aura tenu que neuf minutes. 

Connor Hughes à la place de Reto Berra. Cela n’aura tenu que neuf minutes.

Michela Locatelli/freshfocus

Au repos après avoir joué la veille contre Rapperswil (victoire 3-1), Reto Berra a assisté depuis la bande au naufrage de son remplaçant Connor Hughes, pas aidé par ses coéquipiers il est vrai. Premier tir, premier but. Cinq lancers cadrés, 3-0 en faveur d’Ambri après seulement neuf minutes de jeu.

Reto Berra est déjà entré en jeu après le troisième but: pour une soirée de repos, c’était plutôt raté. Confier les filets à son gardien numéro deux, lors d’une soirée où il était écrit d’avance qu’Ambri se présenterait dans sa nouvelle patinoire avec le couteau entre les dents, n’était probablement pas l’idée la plus lumineuse de Christian Dubé.

3) Johnny Kneubühler dans l’histoire

Johnny Kneubühler a marqué le premier but d’Ambri dans sa nouvelle patinoire.

Johnny Kneubühler a marqué le premier but d’Ambri dans sa nouvelle patinoire.

Michela Locatelli/freshfocus

De ce but, Johnny Kneubühler en entendra parler pour l’éternité: le Genevois est entré dans l’histoire d’Ambri en inscrivant le premier but du «Stadio Multifunzionale» après 84 secondes de jeu.

4) Un surnuméraire de luxe

Yannick Herren, un des gros contrats du contingent actuel, était déjà surnuméraire au troisième match de la saison des Dragons. L’attaquant, dont le contrat court jusqu’en 2023, risque-t-il de devenir encombrant pour Fribourg-Gottéron, où sa situation n’est-elle que passagère?

5) Le musée des erreurs défensives

Le duo Diaz-Furrer s’est fait surprendre sur l’ouverture du score. A partir de là, Gottéron a sombré contre Ambri. 

Le duo Diaz-Furrer s’est fait surprendre sur l’ouverture du score. A partir de là, Gottéron a sombré contre Ambri.

Michela Locatelli/freshfocus

La défense fribourgeoise, et en particulier le duo Diaz-Furrer, s’est liquéfiée sous la pression des attaquants léventins. La palme revient à Philippe Furrer, présent sur la glace lors de quatre des six réussites léventines!

Diaz et Furrer, les deux arrières suisses les plus expérimentés, sont passés complètement au travers de leur match samedi. Le duo Gunderson-Sutter a aussi été particulièrement à la peine samedi à Ambri.

Votre opinion