06.06.2018 à 09:41

TennisCinq choses à savoir sur l'étonnant Monsieur Cecchinato

Alors que l'Italien de 25 ans se révèle comme un redoutable joueur de tennis, certains dossiers gênants remontent à la surface.

par
S.Vu
Marco Cecchinato n'avait jamais remporté un match de Grand Chelem avant d'atteindre les demi-finales de Roland-Garros.

Marco Cecchinato n'avait jamais remporté un match de Grand Chelem avant d'atteindre les demi-finales de Roland-Garros.

Keystone

Marco Cecchinato, vainqueur d'un duel acharné contre Novak Djokovic, a enflammé le court Suzanne-Lenglen mardi. Grand public ou observateurs avertis ont été surpris par le phénomène. Voilà cinq informations pour faire sa connaissance.

1. Il a été condamné dans une affaire de paris suspects

C'est une affaire dont Marco Cecchinato ne veut plus entendre parler. Elle concerne un match d'octobre 2015 joué au Maroc. L'Italien, alors 82e mondial, s'incline en deux petits sets (6-1, 6-4) contre le Polonais Kamil Majchrzak (339e à l'ATP) en quarts de finale.

Même si Majchrzak, vainqueur du Français Mathias Bourgue (6-2, 6-2) et du futur numéro 11 mondial Pablo Carreno Busta (6-1 6-1) semble «en feu» dans ce tournoi Challenger, l'instance chargée de la régulation des paris en Italie remarque des mises anormalement élevées sur la rencontre entre Cecchinato et Majchrzak, raconte L'Equipe.

Les faits deviennent troublants quand l'on apprend que seules deux personnes en Italie ont parié sur une victoire deux sets à zéro du Polonais. Un ami d'enfance de Cecchinato, et son père, qui ont ouvert des dizaines de comptes pour miser le plus d'argent possible sur ce scénario.

Egalement accusé de manque de combativité lors d'un double en République tchèque, le demi-finaliste de Roland-Garros est condamné à 18 mois de suspension et 40000 euros d'amende par la Fédération italienne de Tennis (FIT).

Cecchinato s'en sort finalement grâce à un vice de forme dans la procédure. La suspension n'avait psa été prononcée dans le délai imparti de 90 jours, rappelle L'Equipe.

2. Eliminé, il remporte le tournoi

«C'est incroyable. Peut-être que je rêve. J'ai perdu dimanche et me voilà vainqueur du tournoi.» Voilà les mots de Marco Cecchinato après sa victoire surprise à Budapest en avril 2018.

Battu au dernier tour des qualifications, celui qui est surnommé «Ceck» s'apprête à rentrer à la maison quand il apprend qu'un forfait de dernière minute lui permet d'intégrer le tableau principal.

92e mondial à l'époque, il aligne les victoires comme dans un rêve. Jusqu'à battre l'Australie John Millman en finale. Son premier titre ATP.

3. Il n'avait jamais remporté un match de Grand Chelem

Même s'il a déjà 25 ans, Marco Cecchinato brûle toutes les étapes d'une progression «classique.» Alors qu'il n'était jamais sorti vainqueur d'un match du Grand Chelem, il se retrouve en demi-finale de Roland-Garros.

Contre Mardy Fish (US Open 2015), Nicolas Mahut (Open d'Australie 2016), Nick Kyrgios (Roland-Garros 2016) et Kei Nishikori (Wimbledon 2017), Cecchinato avait toujours chuté au premier tour.

4. Il s'en est sorti de justesse, mais vraiment de justesse au premier tour

Cette première victoire en Grand Chelem n'est pas venue toute seule. Le magnifique parcours de Cecchinato à Roland-Garros n'aurait jamais existé sans un retournement de situation spectaculaire contre le Roumain Marius Copil au premier tour.

Mené deux sets à zéro, Cecchinato trouve les ressources pour remporter les deux manches suivantes. Dans un cinquième set aux allures d'interminable prolongation, il tient bon pour s'imposer 10-8.

5. Il s'entraîne régulièrement avec Novak Djokovic

Novak Djokovic peut difficilement prétendre qu'il a été surpris par son adversaire mardi à Roland-Garros. Il connaît bien Marco Cecchinato. D'ailleurs, les deux hommes s'entraînent régulièrement ensemble sur la Côte d'Azur, rappelle L'Equipe. Cette collaboration continuera-t-elle après cette défaite qui semble avoir fait très mal au joueur serbe?

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!