Cinq choses à savoir sur le LASK Linz
Publié

Cinq choses à savoir sur le LASK Linz

Avant la rencontre de mercredi soir au Parc St-Jacques, en match aller du 3e tour qualificatif de la Ligue des champions, faites connaissance avec l’adversaire du FC Bâle.

par
Blaise Craviolini
Les joueurs autrichiens ont découvert le Parc Saint-Jacques mardi (capture d'écran Facebook).

Les joueurs autrichiens ont découvert le Parc Saint-Jacques mardi (capture d'écran Facebook).

Le FC Bâle retrouvera ce mercredi soir la Ligue des champions. Sa phase qualificative tout au moins. Le club rhénan affrontera au Parc Saint-Jacques (coup d’envoi à 20h) le LASK Linz, contradicteur méconnu sur la scène continentale. Un match particulier pour Marcel Koller, l’entraîneur bâlois, qui a dirigé – avec un certain bonheur – l’équipe nationale autrichienne de 2011 à 2018.

Mais quel crédit accorder à cette formation issue de la troisième ville du pays (environ 200'000 habitants)? Sera-ce de la… tarte pour le FC Bâle? Eléments de réponse.

----------

PARCOURS

Le LASK Linz doit son ticket européen à une deuxième place en championnat la saison passée, alors qu’il était néo-promu. Un bel exploit! Avec 22 matches et 46 points (13 victoires, 7 nuls et 2 défaites, goalaverage de 40-19), les Linzois n’ont cependant jamais pu contester l’hégémonie du RB Salzbourg, champion avec 9 longueurs d’avance sur son dauphin. Ils ont néanmoins eu le mérite de devancer des adversaires «huppés» comme le Sturm Graz, l’Austria Vienne ou le Rapid Vienne.

----------

PALMARES

Il crie un peu famine. Si l’on excepte une saison 1964-1965 – ça date un peu – de derrière les fagots, couronnée par un retentissant doublé Coupe-championnat, le club danubien fondé en 1908 n’a pas gagné le moindre titre dans son pays. Il a le plus souvent, au cours de son histoire, évolué en deuxième division.

----------

TRAJECTOIRE EUROPEENNE

Là aussi, c’est maigre. Le LASK Linz goûtera pour la première fois au parfum de la Ligue des champions. Il a essentiellement disputé l’ancienne Coupe de l’UEFA (7 fois) et – pour ceux qui s’en souviennent – la Coupe… Intertoto (3 fois). Le club autrichien n’a franchi qu’à deux reprises le cap du premier tour de la Coupe de l’UEFA : lors de la saison 1984-1985 après avoir éliminé les Suédois d’Östers (élimination ensuite face aux Ecossais de Dundee United) et lors de la saison 1985-1986 après avoir sorti les Tchèques de Banik Ostrava (élimination ensuite face à l’Inter de Milan).

A noter tout de même que les Linzois ont atteint les demi-finales de la Coupe Intertoto en 1996 après avoir notamment battu le Werder de Brême en phase de poules. Dans le dernier carré, ils ont subi la loi des Russes du Rotor Volgograd (2-2 à l’aller et… 0-5 au retour).

----------

LE STADE

Au match retour, mardi 13 août prochain, les Bâlois découvriront les charmes du Linzer Stadium, une magnifique arène d’une capacité de 18'000 personnes qui s’inscrit – harmonieusement – dans un complexe sportif extérieur plus global. Construit en 1952, ce stade a été entièrement rénové en 2012. Son seul défaut, et non des moindres: des pistes d’athlétisme éloignent les spectateurs de la pelouse.

----------

L’EQUIPE

Elle est entraînée par le Strasbourgeois Valérien Ismaël (44 ans le 28 septembre), ancien international junior tricolore qui a notamment – et peu – évolué au Bayern Munich entre 2005 et 2007. Le Français effectue sa première saison sur le banc linzois.

Pas de star dans l’effectif linzois, mais quelques mercenaires étrangers intéressants: le milieu australien James Holland, le milieu sud-coréen Impyo Oh et les attaquants Yusuf Otubanjo (Nigéria), Samuel Tettey (Ghana) et Joao Klauss de Mello (Brésil/Italie).

La formule

Le FC Bâle et le LASK Linz disputent le 3e tour qualificatif de la Ligue des champions. Le vainqueur de ce duel - le tirage au sort a déjà été effectué - affrontera le gagnant de la confrontation entre le FC Bruges et le Dynamo Kiev pour une place en play-off. Et pour atteindre la très lucrative phase de poules de cette Ligue des champions, il faudra impérativement vaincre en play-off.

Mais dans tous les cas, le FC Bâle et le LASK Linz sont certains de poursuivre leur aventure européenne cette saison, puisque le perdant sera repêché en Ligue Europa.

Votre opinion