Publié

Accident ferroviaireCinq nouveaux corps retrouvés au Québec

Les quelque 200 policiers ont mené leurs recherches dans la moitié de la zone sinistrée, comme s'il s'agissait d'une «scène de crime».

1 / 24
L'entreprise pétrolière canadienne Irving Oil a été condamnée jeudi à payer 3,1 millions de francs après la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic, au Québec, en 2013. Celle-ci avait fait 47 morts.(Jeudi 26 octobre 2017)

L'entreprise pétrolière canadienne Irving Oil a été condamnée jeudi à payer 3,1 millions de francs après la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic, au Québec, en 2013. Celle-ci avait fait 47 morts.(Jeudi 26 octobre 2017)

Keystone
Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Keystone
Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Keystone

Cinq nouveaux corps ont été découverts samedi au centre-ville du Lac-Mégantic au Québec, ce qui porte à 33 le nombre de dépouilles retrouvées sur les 50 morts probables de cet accident ferroviaire, a annoncé la police du Québec.

Une victime a été identifiée, portant à 9 le nombre total d’identifications, selon la responsable des communications au Bureau du coroner, Geneviève Guilbault. Les quelque 200 policiers ont mené leurs recherches dans la moitié de la zone sinistrée, bouclée par la police comme s'il s'agissait d'une «scène de crime».

«À chaque fois qu'on arrive à un endroit, c'est une fouille archéologique. On fouille pierre par pierre, parfois, on doit se retirer à cause des émanations», a expliqué le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ, police provinciale), Michel Forget, au cours d'un point de presse. «Prenez un immeuble de deux étages, ajoutez à cela la chaleur, les émanations de gaz et le fait qu'il a été réduit en pièces», a expliqué M. Forget pour décrire par une image les difficultés des recherches.

Un convoi sans conducteur de 72 wagons-citernes, contenant 100 tonnes de pétrole chacun, a déraillé il y a une semaine dans la petite-ville touristique de Lac-Mégantic (250 kilomètres de Montréal) provoquant une gigantesque explosion qui a ravagé le centre-ville en soufflant une trentaine de bâtiments. Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a qualifié l'accident de «pire tragédie ferroviaire de l'histoire du Canada».

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!