30.08.2017 à 19:52

FootballCinq questions avant Suisse-Andorre

La Nati va-t-elle enfin gagner très nettement un match? Voilà une des interrogations à laquelle le match de jeudi apportera une réponse. «Le Matin» en propose quatre autres.

par
Tim Guillemin, Saint-Gall
Xherdan Shaqiri et Blerim Dzemaili débuteront jeudi face à Andorre. Pour quel résultat final?

Xherdan Shaqiri et Blerim Dzemaili débuteront jeudi face à Andorre. Pour quel résultat final?

Keystone

Six matches, six victoires. Voilà le bilan de la Suisse dans ces qualifications pour la Coupe du Monde 2018. La rencontre de jeudi face à Andorre (20h45) à Saint-Gall devrait conduire au septième succès consécutif, avec tout le respect que l'on doit aux Andorrans. Ce match devrait toutefois apporter quelques réponses aux questions que l'on se pose. Nous en avons sélectionné cinq principales.

La Nati va-t-elle enfin gagner très nettement un match?

La question peut sembler un brin présomptueuse et arrogante, mais on l'assume. A l'aller, la Nati avait souffert, ne s'imposant que 2-1 sur le terrain synthétique d'Andorre-la-Vieille. A l'extérieur, les Andorrans seront sans doute moins redoutables, même s'ils se présenteront dans une configuration ultra-défensive. Koldo Alvarez l'a avoué mercredi en conférence de presse: il respecte infiniment la force de frappe suisse. Le sélectionneur d'Andorre a d'ailleurs nommé absolument tous les noms susceptibles de marquer un but jeudi, allant jusqu'à inclure Michael Lang dans la liste! Une preuve qu'il suit attentivement ce qui se passe du côté de la Nati. Il y aura donc du béton dans l'air. La Suisse, qui a gagné ses sept derniers matches (six officiels) mais sans jamais le faire par plus de deux buts d'écart, aimerait bien réussir à infliger un 4 ou 5-0 à son adversaire jeudi. Le peut-elle? Ce serait un signe de progression, même si Vladimir Petkovic, apparemment, s'en moque: «On doit gagner, point. Le score n'est pas important».

Le fait que tous les titulaires jouent régulièrement en club change-t-il vraiment quelque chose?

Trop souvent ces derniers mois, les internationaux arrivaient en stage en n'ayant pas joué avec leur club. Bien pour la fraîcheur et l'envie, moins pour le rythme et la forme physique. Cette fois, tous ceux qui devraient commencer jeudi sont des titulaires réguliers en club, avec une interrogation pour Valon Behrami. Cela fera-t-il une différence, notamment pour l'avant-centre Haris Seferovic? En pleine confiance avec son club de Benfica, le numéro 9 va-t-il transposer son brillant état de forme avec le maillot rouge à croix blanche?

Denis Zakaria va-t-il être titulaire?

Valon Behrami n'étant pas encore à 100%, le Genevois pourrait bien débuter face à Andorre. Ce serait même logique au vu de son état de forme et de ses premiers matches très réussis avec le Borussia Mönchengladbach. Pour l'instant, il est entré trois fois en jeu. Mais son heure pourrait bien être venue, même si le milieu de terrain de 20 ans sait pertinemment que ce n'est pas un match face à Andorre qui viendra bousculer la hiérarchie. Dès que Valon Behrami sera à 100% et que les gros matches arriveront, ce sera évidemment le Tessinois qui sera sur le terrain. «Zak» a une carte à jouer pour l'après 2018.

Qui gardera les buts?

Le numéro 1 s'appelle Yann Sommer. Mais Vladimir Petkovic pourrait être tenté de titulariser Roman Bürki, comme à l'aller à Andorre-la-Vieille. Le Bernois est performant avec le Borussia Dortmund et le sélectionneur a envie de le récompenser en lui offrant un match qui compte. Ce n'est qu'Andorre, d'accord, mais c'est un match officiel. Quoi qu'il arrive jeudi, Yann Sommer sera titulaire dimanche en Lettonie.

Le stade sera-t-il plein?

Vingt-quatre heures avant la partie, 14'000 billets avaient été vendus, sur un total de 16'500. Une nouvelle rencontre à guichets fermés n'est donc pas à exclure. La Nati est toujours aussi populaire et, surtout, les décideurs de l'ASF ont à chaque fois fait le bon choix. Bâle pour accueillir le Portugal juste après l'Euro? Bien vu. Les Féroé à Lucerne? Bien joué. La Lettonie à Genève? 27'000 billets vendus, bravo. Et Saint-Gall pour recevoir Andorre est également un joli coup. Le tour de Suisse est très réussi. Il se conclura à Bâle face à la Hongrie.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!