Publié

SerbieCinquante-trois arrestations pour corruption

Des employés de police et des salariés du gouvernement auraient détourné plus de dix millions d'euros. Ils ont été pincés ce mercredi.

«Cette opération montre que l'Etat est résolu à combattre le crime», a déclaré le ministre de l'Intérieur Nebojsa Stefanovic. (mercredi 1 mars 2017)

«Cette opération montre que l'Etat est résolu à combattre le crime», a déclaré le ministre de l'Intérieur Nebojsa Stefanovic. (mercredi 1 mars 2017)

Archives, AFP

La police serbe a arrêté 53 personnes accusées de divers délits de corruption, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur Nebojsa Stefanovic. Les suspects auraient dérobé plus de dix millions d'euros (environ 10,6 millions de francs).

Absence de «gros poissons»

Treize employés de la police, mais aussi des salariés du ministère de l'Agriculture, figurent parmi les suspects arrêtés, a précisé M. Stefanovic. «Cette opération montre que l'Etat est résolu à combattre le crime et la corruption et que personne ayant commis des crimes ne sera protégé», a-t-il déclaré à la télévision d'Etat (RTS).

Cette opération d'envergure, tout comme certaines opérations précédentes, n'a toutefois pas débouché sur l'arrestation de «gros poissons» font néanmoins remarquer les critiques du pouvoir du Premier ministre Aleksandar Vucic.

Approche de la présidentielle

En mars 2016, peu avant les élections législatives anticipées, la police avait arrêté 46 personnes accusées de corruption qui leur avait permis de dérober 7 millions d'euros. En décembre 2015, 79 personnes dont un ex-ministre, plusieurs anciens hauts fonctionnaires, avaient été arrêtées pour les mêmes délits qui leur ont permis de dérober 100 millions d'euros.

L'annonce des arrestations de mercredi intervient, après l'ouverture, lundi, de deux nouveaux chapitres de négociation d'adhésion à l'Union européenne (UE) et à quelques semaines de l'élection présidentielle, prévue ce printemps en Serbie.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!