Jura – Cinquième attaque: le loup aime le Doubs!
Publié

JuraCinquième attaque: le loup aime le Doubs!

Le prédateur inquiète les éleveurs jurassiens, après l’attaque d’un troupeau de 25 brebis gardé par un chien de protection à Soubey.

par
Vincent Donzé
À Soubey il y a un mois, avec l’aide de charognards, le loup a réduit un agneau à l’état de squelette.

À Soubey il y a un mois, avec l’aide de charognards, le loup a réduit un agneau à l’état de squelette.

DR

Le loup a encore frappé au bord du Doubs, à Soubey, dans la nuit de samedi à dimanche: «Au vu des traces découvertes et de l’état des carcasses, il n’y a pas de doute», a déclaré l’inspecteur cantonal de faune Amaury Boillat au «Quotidien Jurassien».

À Soubey, le prédateur a tué trois agneaux. Il en a blessé un quatrième et deux autres manquaient à l’appel hier. En un mois, cinq attaques ont été commises et un mystère demeure: le loup a-t-il attaqué une vache le 3 novembre dernier?

Proie de 600 kg

Le cadavre décharné d’une vache a été découvert à Montfaucon, au lieu-dit Montbovats. L’agriculteur peine à croire à une mort naturelle. Il suspecte un grand prédateur, mais Amaury Boillat ne voit pas un loup solitaire attaquer une proie de 600 kilos. La carcasse ayant été dévorée en deux jours par des charognards, elle ne révélera pas grand-chose sur la mort du bovin, mais des prélèvements génétiques ont été effectués.

Après les quatre premières attaques, les propriétaires ont été indemnisés pour la perte de neuf chèvres et moutons tués dans le Clos-du-Doubs. Mais après l’assaut d’un troupeau de 25 brebis gardé par un chien de protection, les éleveurs jurassiens sont inquiets. Dans un canton où 4200 moutons et 2000 caprins sont dénombrés, des indemnités supplémentaires sont réclamées.

Votre opinion