Publié

olyCIO - Bach: les réformes de la Fifa vont "dans le bon sens" mais le CIO veut des audits des fédérations internationales

Lausanne, 10 déc 2015 (AFP) - Les réformes proposées par la Fifa et qui doivent encore être votées par les fédérations membres "sont un grand pas dans la bonne direction", a estimé jeudi le président du CIO Thomas Bach tout en annonçant la mise en place d'un audit des fédérations sportives.

"Les réformes sont de toute évidence un grand pas dans la bonne direction. Si on les regarde dans le détail, il y aura notamment une limite du cumul de mandats. Donc si elles sont approuvées par le congrès de la Fifa, c'est une bonne base", a déclaré M. Bach à l'issue d'une réunion de la commission exécutive du CIO. Interrogé sur le détail des mesures et notamment sur l'absence de la limite d'âge pourtant en vigueur au CIO, le patron allemand du mouvement olympique a d'abord expliqué: "Ce n'est pas au CIO et à moi de juger les procédures internes de la Fifa." "Faut-il vraiment avoir les deux ou la limite de mandat suffit-elle?", s'est interrogé Bach. "A mon avis, ce qui est plus important c'est la limite de mandats, car il y a alors des élections. On voit des Etats ou des gouvernements où il n'y a pas de restriction d'âge." A l'issue d'une réunion débutée mardi et consacrée en grande partie à la "bonne gouvernance", la commission exécutive, dans sa résolution finale, s'est dit "inquiète face aux procédures criminelles en cours aux Etats-Unis et en Suisse", concernant la Fifa et qui "selon ces autorités pourraient encore durer cinq ans". "Etant donné que cela pourrait affecter la crédibilité de la Fifa et de toutes les organisations sportives à long terme", le CIO encourage la Fifa à prendre "toutes les mesures nécessaires pour clarifier et résoudre aussi vite que possible les problèmes en cours". Dans le même temps, face également au scandale de dopage et de corruption touchant la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), le CIO a annoncé la mise en place d'audits systématiques des fédérations sportives bénéficiant de l'aide du CIO. Ces audits, menés à partir de 2016 par des sociétés indépendantes, concerneront "les finances et la bonne gouvernance" de ces fédérations. ebe/mam/yk

(AFP)

Ton opinion