Football – City remporte le choc au sommet et fait un pas vers le titre
Actualisé

FootballCity remporte le choc au sommet et fait un pas vers le titre

En s’imposant 1-0 contre Chelsea, les hommes de Guardiola ont conforté leur avance en tête de la Premier League. Newcastle a encore souffert, United a perdu deux points.

Même Kante n’a pas réussi à stopper la marche en avant de De Bruyne et des Citizens.

Même Kante n’a pas réussi à stopper la marche en avant de De Bruyne et des Citizens.

AFP

Pas de relâchement pour Manchester City. Les Citizens enchaînent une douzième victoire consécutive en championnat, sans avoir été vraiment inquiétés par leur dauphin Chelsea. Ils se rapprochent encore un peu plus du titre. Avec 56 points, City a maintenant treize longueurs d’avance sur les Blues. Seul Liverpool, troisième à quatorze points, mais qui accueillera Brentford dimanche et qui compte un match en moins, semble peut-être en mesure de ne pas être irrémédiablement décroché.

Plus encore que le résultat, c’est la physionomie du match, où même la deuxième meilleure équipe d’Angleterre a semblé complètement impuissante, qui laisse songeur. Certes, il y a eu ce face-à-face entre Romelu Lukaku et Ederson à la 47e minute qui aurait pu tout changer. Mais le portier brésilien a parfaitement anticipé sur sa droite pour bloquer la frappe du Belge et il s’agissait là de la première frappe au but des Londoniens.

Jamais, depuis l’arrivée de Thomas Tuchel sur le banc, Chelsea n’était ainsi resté muet toute la première période. Sans se créer énormément d’occasions, City a posé sa main de fer sur le match. Kepa a dû sortir le grand jeu devant Grealish, qui avait récupéré une passe hasardeuse de Mateo Kovacic à 25 mètres de ses buts, pour retarder l’échéance (39e). Mais le gardien basque n’a rien pu faire, à vingt minutes de la fin, quand Kevin de Bruyne a résisté à un tacle de N’Golo Kanté pour s’avancer jusqu’à 22 mètres du but et placer une frappe enroulée du droit dans le petit filet (1-0, 70e).

Avec une telle avance sur le plan domestique, City va pouvoir consacrer toutes ses forces à la conquête de la Ligue des Champions, dernier Everest qui lui reste à gravir, et dont l’avait privé Chelsea (1-0) en finale l’an dernier.

Newcastle déchante encore!

Décidément, pas grand-chose ne tourne en faveur des Magpies, cette saison, puisqu’ils ont encore vu Watford les rejoindre au score en toute fin de match (1-1), alors qu’une victoire les aurait extirpés de la zone rouge, même provisoirement.

Une superbe action individuelle d’Allan Saint-Maximin les avait pourtant mis sur de bons rails: il avait piqué le ballon dans les pieds du latéral Jeremy Ngakia le long de la ligne de touche, côté gauche, avant de rentrer dans la surface, se recentrer et adresser une frappe puissante et imparable (1-0, 49e).

Mais en toute fin de match, sur un débordement d’école, Kiko Femenia a trouvé la tête de Joao Pedro qui a trompé Martin Dubravka pour arracher le nul (1-1, 88e).

Avec douze points en vingt matches, Newcastle reste 19e à deux longueurs de son hôte du jour, 17e avec un match en moins.

Newcastle est dépassé par Norwich (18e, treize points), qui a battu Everton (2-1), assombrissant encore un peu plus l’avenir de Rafael Benitez. Ce n’était que le troisième succès des Canaries cette saison en championnat. Burnley ferme la match avec onze unités mais n’a que 17 rencontres au compteur, la réception de Leicester prévue samedi ayant été reportée pour des raisons sanitaires.

Countinho martyrise United

Le milieu de terrain brésilien Philippe Coutinho a réalisé un retour tonitruant en Premier League en annulant en cinq minutes l’avantage de 2-0 de Manchester United, finalement contraint au nul à Aston Villa.

En l’absence de Cristiano Ronaldo, touché à la hanche, Bruno Fernandes pensait avoir fait le plus dur avec un doublé, bien aidé par la maladresse d’Emiliano Martinez sur le 0-1 (6e), avant d’envoyer le ballon dans sa lucarne gauche pour le 0-2 (67e). C’est le moment qu’a choisi Steven Gerrard pour lancer l’ancien de Liverpool, toujours particulièrement motivé contre les Red Devils.

Le Brésilien a d’abord initié un mouvement qui a permis à Jacob Ramsey de réduire le score (1-2, 77e), avant d’égaliser cinq minutes plus tard (2-2, 82e). Deux points perdus qui laissent United à la 7e place avec 32 unités, à cinq longueurs de West Ham, 4e et dernier qualifié virtuel pour la C1, qui compte un match en plus.

(AFP)

Votre opinion