Tennis - Clara Burel: «Cette finale, j’ai hâte de la jouer»
Publié

TennisClara Burel: «Cette finale, j’ai hâte de la jouer»

La jeune Française de 20 ans, révélation cette semaine au Ladies Open de Lausanne, sera opposée à la Slovène Tamara Zidansek ce dimanche (13 heures) à Vidy.

par
Christian Maillard
Clara Burel va disputer ce dimanche sa première finale WTA ce dimanche à Vidy.

Clara Burel va disputer ce dimanche sa première finale WTA ce dimanche à Vidy.

DR/MATHIAS SCHULZ

Elle avait hâte de jouer contre cette «amie et super joueuse» avec laquelle elle s’entraînait régulièrement. Mais Clara Burel, qui a toujours eu beaucoup d’admiration pour Caroline Garcia, n’a pas eu de scrupules par rapport à son aînée. En état de grâce, la Bretonne de 20 ans, qui s’était déjà offert la veille le scalp de Fiona Ferro, l’autre Française qualifiée pour les JO de Tokyo et tenante du titre du Ladies Open de Lausanne. La «petite» a joué sur son nuage ce samedi face la meilleure joueuse tricolore actuelle pour se qualifier pour sa première finale sur le circuit WTA, ce dimanche face à la Slovène Tamara Zidansek, WTA 64, tête de série No 1 du tournoi.

‹‹Pour le moment, Lausanne me porte chance et j’espère bien que cela ne va pas s’arrêter tout de suite.››

Clara Burel, 20 ans, finaliste du Ladies Open de Lausanne

Première demi-finale samedi, première finale dimanche, quelle semaine ici à Lausanne pour vous. On se trompe?

J’ai de la peine à y croire et je tremble un peu. Il est vrai que pour le moment, Lausanne me porte chance et j’espère bien que cela ne va pas s’arrêter tout de suite. Je suis prête à signer pour le même scénario ce dimanche. Face à la tête de série No 1 du tournoi, cela va être encore un match difficile, le plus dur de la semaine, forcément. Mais cette finale, j’ai hâte de la jouer.

Vous disiez la même chose, vendredi, la veille d’affronter Caroline Garcia. C’était la première fois que vous jouiez contre elle dans un tournoi. Et alors?

Défier Caroline, cétait un symbole pour moi, parce que j’ai grandi un petit peu en la regardant jouer à la télé il y a quelques années avec mes parents. Je nimaginais pas qu’un jour je pourrais jouer contre elle ici et gagner.

Pour vous imposer, vous avez su maîtriser vos nerfs. C’est l’une de vos forces?

Il était important de rester calme, surtout vers la fin où j’ai pu profiter de ses erreurs.

Clara Burel a eu de la peine à croire qu’elle avait gagné face à Caroline Garcia.

Clara Burel a eu de la peine à croire qu’elle avait gagné face à Caroline Garcia.

MATHIAS SCHULZ

Vous vous êtes blessé à la cheville, comment va-t-elle?

Ce n’est pas top mais cela n’a pas l’air trop grave non plus.

Que vous apporte Thierry Champion, votre coach?

Thierry m’apporte beaucoup en tant qu’ancien joueur. Son expérience est importante pour moi.

Un champion qui s’occupe d’une championne, c’est aussi tout un symbole

J’espère.

Votre opinion