Chimie: Clariant renonce à acquérir Kilfrost
Actualisé

ChimieClariant renonce à acquérir Kilfrost

Le groupe chimique bâlois renonce à acquérir les activités de dégivrage des avions en Europe du britannique Kilfrost.

Clariant renonce à l'acquisition des activités de dégivrage de Kilfrost.

Clariant renonce à l'acquisition des activités de dégivrage de Kilfrost.

Keystone

Les deux entreprises Clariant et Kilfrost ont mis un terme à leur accord de vente, en raison des réticences des autorités réglementaires.

Bien qu'ils s'attendaient à tirer parti de cette fusion tant pour leurs clients que pour leurs actionnaires, Clariant et Kilfrost ont décidé de mettre un terme à la transaction, a indiqué le groupe rhénan vendredi. Les deux entreprises expliquent avoir fait face à des difficultés commerciales, mais aussi à des obstacles pour obtenir l'aval des autorités réglementaires au Royaume-Uni.

Dans leur première prise de position, publiée ce printemps, les autorités britanniques de la concurrence ont privilégié un blocage pur et simple de la transaction.

Concurrence entravée

Selon elles, «une fusion des deux principaux producteurs de dégivrants pour avions dans le Royaume-Uni et le reste de l'Espace économique européen» risquait d'engendrer une hausse de prix ou une réduction du choix et de la qualité de ces produits pour le consommateur britannique. Le rapport final du gendarme britannique de la concurrence devait être publié en juillet.

Clariant, dont le portefeuille contient des produits de dégivrage pour les avions et les pistes d'atterrissage, avait dévoilé en novembre son offre de rachat du pan européen des activités de dégivrage pour l'aviation et le rail du groupe britannique.

Clariant avait déjà repris, l'an dernier, les activités de dégivrage de Kilfrost en Amérique du Nord et en Asie. Cette transaction est close et n'est pas remise en question par l'échec de la dernière transaction, précise le communiqué.

Restructuration

Le groupe basé à Muttenz (BL) a procédé depuis trois ans à une vaste restructuration de son portefeuille de produits au profit d'activités plus rentables et moins cycliques alors que le secteur de la chimie est très sensible aux aléas de la conjoncture.

Après une vague de cessions, Clariant a graduellement renoué avec les acquisitions, en particulier dans les ingrédients pour cosmétiques, en mettant l'accent sur les pays émergents. Les produits de dégivrage font partie des activités qu'il a renforcées en Europe, notamment avec le rachat du suédois Aerochem.

(ats)

Votre opinion