26.07.2013 à 11:43

CyclismeClasica San Sebastian: le jugement de Jaizkibel (PRESENTATION)

Six jours après la fin du Tour de France, le peloton international retrouve les grandes courses d'un jour, samedi, à l'occasion de la Clasica San Sebastian, une classique qui se joue en partie sur les pentes du Jaizkibel.

Si le vainqueur du Tour, le Britannique Chris Froome, fait défaut, le champion du monde, le Belge Philippe Gilbert, et l'Espagnol Alberto Contador sont annoncés au départ des 232 kilomètres de la course organisée par le journal basque El Diario Vasco. Le parcours avantage les puncheurs, dès lors que le Jaizkibel, une montée de 12 kilomètres à 5,4 % de pente, est escaladé à deux reprises, la deuxième fois à seulement 14 kilomètres de l'arrivée jugée sur le plat au bord de la baie de la Concha. Au sortir d'un Tour de France relativement anonyme, Gilbert estime avoir digéré l'épreuve. "Lundi, je me sentais comme un zombie. Mais à présent, j'ai de nouveau récupéré. En tant qu'ancien vainqueur (2011), c'est important que je fasse de mon mieux", affirme le Wallon, qui partage les responsabilités au sein de l'équipe BMC avec son compatriote Greg Van Avermaet, vainqueur mercredi du Tour de Wallonie. Le profil de Valverde Un autre Belge, Jan Bakelants (RadioShack), très en vue sur la Grande boucle, figure parmi les hommes à suivre. Tout comme le Tchèque Roman Kreuziger (Saxo) et le Danois Jakob Fuglsang (Astana), deux coureurs du Top 10 du Tour, l'Australien Richie Porte, adjoint précieux de Froome en montagne durant le mois de juillet ou encore l'Italien Moreno Moser. L'Espagnol Alejandro Valverde, au profil tout à fait adapté au parcours (lauréat en 2008) par son punch et sa vitesse terminale, conduit l'équipe Movistar qui présente aussi le Colombien Nairo Quintana (2e du Tour 2013). En revanche, le vainqueur 2012, l'Espagnol Luis Leon Sanchez, qui s'était imposé aussi en 2010, n'a pas été retenu par son équipe Belkin. C'est son compatriote Juan Manuel Garate, annoncé très motivé, qui emmène la formation néerlandaise laquelle affirme avoir l'intention de durcir la course avec quatre autres de ses coureurs (Gesink, Mollema, Martens, Slagter). Côté français, la révélation du Tour, Romain Bardet (15e à Paris), découvre la course basque sous le maillot d'AG2R La Mondiale. Pierrick Fédrigo, Arnold Jeannesson et Jérémy Roy, sur la lancée du Tour également, sont les hommes de pointe de la FDJ.fr alors que Sylvain Chavanel emmène la formation belge Omega Pharma. jm/jcp

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!