Publié

PollutionClassement climatique: la Suisse doit faire plus d'efforts

La Suisse ne protège pas assez le climat, même si elle fait mieux que la plupart des autres Etats, selon le dernier classement climatique annuel par pays, publié lundi par le Fonds mondial pour la nature (WWF).

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, AFP

La Suisse figure ainsi au 8e rang sur 58 au dernier classement climatique annuel par pays, publié lundi par le Fonds mondial pour la nature (WWF). Le Danemark reste pour sa part en tête, alors que la Chine, mauvaise élève, progresse légèrement.

Le classement, établi par le Climate Action Networks (CAN Europe) et l'organisation de développement Germanwatch, compare les émissions de CO2 par habitant, l'évolution des émissions de CO2 ainsi que la politique climatique des Etats considérés. Son édition 2014 a été présentée lors de la conférence de l'ONU sur le climat, à Varsovie.

La Suisse doit son bon score aux émissions en baisse dans le domaine du chauffage et à sa politique climatique. Dans les domaines des émissions engendrées par le trafic aérien, le développement des énergies renouvelables et l'évolution globale des émissions de CO2, elle se situe en dessous de la moyenne, car le volume des gaz à effet de serre diminue trop faiblement.

Le Danemark, qui allie politique climatique ambitieuse et succès économique, se classe au meilleur rang. «Nous avons besoin de tels modèles afin que la politique climatique internationale prenne enfin son essor», indique Patrick Hofstetter, responsable Climat et énergie au WWF Suisse, en considérant les négociations hésitantes à Varsovie.

Pas assez ambitieux

De trop nombreux pays craignent encore d'être perdants s'ils investissent dans la protection du climat, souligne-t-il. «Aujourd'hui déjà, la taxe sur le CO2 et d'autres mesures de protection du climat nous permettent d'économiser des coûts énergétiques à hauteur d'un milliard tout en consommant moins de pétrole», poursuit Patrick Hofstetter.

L'an dernier, la Suisse a toutefois dépensé plus de onze milliards de francs pour des importations de pétrole et de gaz. «La Suisse avancera si le Conseil fédéral décide d'augmenter de 20 à 40% l'objectif de réduction des émissions de CO2 pour 2020», ajoute Patrick Hofstetter.

Podium désert

Selon le WWF, l'image donnée par ce classement reste «peu reluisante dans l'ensemble». Même la politique climatique des élèves modèles - y compris la Suisse - ne suffit pas à réaliser l'objectif d'un réchauffement climatique plafonné à deux degrés. C'est pourquoi les trois premières places du classement n'ont à nouveau pas été attribuées.

Derrière le Danemark se trouvent la Grande-Bretagne, le Portugal et la Suède. L'Arabie saoudite est bonne dernière. Les Etats-Unis arrivent aussi dans le dernier tiers du classement, tout comme la Chine. Cette dernière a toutefois quelque peu progressé.

(ats)

Ton opinion