Tramelan (BE): Classement vu avec «commisération et amusement»

Publié

Tramelan (BE)Classement vu avec «commisération et amusement»

Après la réaction du maire, de nouvelles voix critiquent le classement des villes établi par la «Handelszeitung».

par
Vincent Donzé
Pas besoin de créer des espaces dans une commune située en pleine nature.

Pas besoin de créer des espaces dans une commune située en pleine nature.

Commune de Tramelan

«Ce classement, c’est une abomination!», indiquait hier le maire de Tramelan Philippe Augsburger au matin.ch en voyant sa commune classée par le journal «Handelszeitung» au 943e rang dans l’évaluation de 944 communes suisses de plus de 2000 habitants. Aujourd’hui dans «Le Journal du Jura», Patrick Linder et Guillaume Davot lui emboîtent le pas, le premier pour la Chambre d’économie publique du Jura bernois, le second pour Jura bernois Tourisme.

Pour ces acteurs régionaux, l’étude des villes réalisée par le consultant immobilier «Iazi/Cifi» pour le compte de la «Handelszeitung» est à prendre avec «commisération et amusement», sachant qu’aucune commune romande ne figure parmi les 50 premiers. Présenté comme étant le plus complet réalisé au niveau national, ce hit-parade très alémanique n’a pas ému outre mesure la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP), ni même Jura bernois Tourisme.

Crèche, sécurité…

Parmi la cinquantaine de critères choisis figurent la fiscalité, les loisirs, l’éducation, les crèches, la sécurité, les transports, l’immobilier, l’écologie et l’accompagnement des personnes âgées, comme l’a observé «Le Journal du Jura».

«Comparer Tramelan et Zurich pour en inférer un quelconque ranking jette un discrédit immédiat sur la démarche et ses auteurs», a soutenu Patrick Linder, directeur de la CEP. Selon lui, «les critères sélectionnés sont éminemment subjectifs, voire orientés politiquement si l’on considère par exemple la pondération donnée à une fiscalité basse sans évaluation des prestations liées».

Nature omniprésente

Le nombre d’espaces publics verts? Ce critère pénalise les communes rurales: «Tramelan compte moins d’espaces verts en ville puisque la commune a la chance d’être entourée d’une nature omniprésente aisément accessible pour tous les habitants», soutient Patrick Linder.

Directeur de Jura bernois Tourisme, Guillaume Davot constate que «ces classements sont de plus en plus nombreux et se basent sur des critères subjectifs, différents à chaque fois». «Personne n’a pris la peine d’aller interroger les habitants de ces communes quant à leur ressenti», reproche-t-il.

En tout cas pas

Ce qui console Guillaume Davot, c’est qui cette étude ne provoquera «en tout cas pas» un dégât d’image: «Je ne vois pas en quoi la quotité d’impôts est importante pour décider d’une excursion ou de vacances en famille», conclut-il.

Tramelan a été classé au 943e rang, juste devant Valbirse. Moutier est 939e, Saint-Imier 935e, Reconvilier 922e, Plateau de Diesse 908e, Tavannes 886e, La Neuveville 535e…

Ton opinion

24 commentaires