Publié

Drame de payerneClaude Dubois n'a pas violé Marie

Selon le rapport d'autopsie transmis au Parquet vaudois, les légistes n'ont pas constaté de traces de violence sexuelles.

1 / 9
Marie a été enlevée à Payerne le 13 mai 2013.

Marie a été enlevée à Payerne le 13 mai 2013.

Police VD
Conformément à ses dires, le meurtrier a étranglé sa victime avec une ceinture.

Conformément à ses dires, le meurtrier a étranglé sa victime avec une ceinture.

DR
Le ravisseur, Claude D. avait été condamné en 1998 pour enlèvement, viol et assassinat dans le canton de Vaud.

Le ravisseur, Claude D. avait été condamné en 1998 pour enlèvement, viol et assassinat dans le canton de Vaud.

Les conclusions du rapport d'autopsie sur la mort de Marie ont été transmises au Parquet vaudois. Le meurtrier a étranglé sa victime avec une ceinture, conformément à ses dires. Les légistes n'ont pas constaté de traces de violence sexuelles.

Les constats des légistes qui ont rendu leur rapport à la fin du mois n'ont pas mis en évidence d'autres actes de violence, a indiqué le procureur général du canton de Vaud Eric Cottier. Il confirmait une information publiée mardi dans 24 Heures.

L'heure de la mort de la victime la nuit du 13 au 14 mai se situe dans la fourchette annoncée par le meurtrier, soit aux alentours de 2-3 heures du matin. Pour l'heure, les enquêteurs ont entendu une trentaine de témoins. Le procureur qui a repris l'enquête début septembre s'apprête à mener d'autres auditions.

Deux expertises

Une expertise psychiatrique du meurtrier est sur le point d'être mise en œuvre. L'identité de l'expert ne sera pas communiquée afin qu'il puisse travailler en paix, a relevé le magistrat.

Une deuxième expertise éventuelle sera organisée par la suite, une fois les premières conclusions rendues, a indiqué le procureur. Si un internement à vie du meurtrier est envisagé, le Code pénal exige en effet que la décision soit prise sur la base de deux expertises.

(ats)

Votre opinion