Choc: Claudio Capéo après son succès: «J'ai voulu me tuer»
Publié

ChocClaudio Capéo après son succès: «J'ai voulu me tuer»

Brutalement confronté à sa nouvelle vie de star, l’artiste révélé par «The Voice» a confié avoir eu des idées noires.

Claudio Capéo a pu compter sur l'aide de Zaz pour aller mieux.

Claudio Capéo a pu compter sur l'aide de Zaz pour aller mieux.

AFP

Claudio Capéo a rencontré un énorme succès depuis son passage dans The Voice. Une notoriété soudaine qu'il a eu du mal à gérer. Le Français de 33 ans s'est confié à ce sujet dans «Le Parisien»: «Tout est arrivé très très vite. Les télévisions, les radios, je ne comprenais rien à ce qui m’arrivait. Comme si on balançait un bébé qui vient de naître dans une foule.»

Son troisième album éponyme, comportant le tube «Un homme debout», s'est vendu à plus de 700 000 exemplaires. En quelques mois à peine, l'artiste était devenu une star de la chanson. Il a vite été submergé par les sollicitations: «À un moment, je n'y arrivais plus. J’étais tout le temps en train de répondre à mes mails, mes textos, je regardais les réseaux sociaux, les critiques, la presse… Et puis, je n'arrive toujours pas à me regarder à la télévision sans faire une crise d’angoisse.»

Cette nuit où il pète un câble

En mars 2017, Claudio Capéo a fini par craquer. «J'ai fait un pétage de plombs. Je me suis retrouvé à La Réunion pour jouer aux Francofolies. Je suis parti en larmes, j’ai fait un burn-out extrême.»

Cette nuit-là, le chanteur de 33 ans était au plus mal, au point d’envisager de se supprimer. «J'ai voulu me tuer, tout simplement. J'ai pété un gros boulon et je n'en ai jamais parlé. J'avais du succès depuis deux ans, et quand je me suis posé et que j’ai réfléchi à ma vie, cela m’a fait sombrer», explique-t-il.

«Dans cet hôtel, j’avais une chambre de luxe avec un jacuzzi sur la plage et je me suis dit: «Tout ceci, ce n’est pas moi».» A ce profond mal-être s'est ajouté un douloureux syndrome de l’imposteur: «Je me suis surtout dit que je ne méritais pas cela et que j'étais en train d'escroquer tout le monde. C’était très extrême. Je me demandais pourquoi je n’étais pas juste resté à ma place tranquillement dans ma petite vie. Je n'avais jamais connu cet état-là.»

Zaz l'a aidé à aller mieux

Comme il le dit si bien aujourd'hui, «parfois, il faut se péter la gueule pour repartir». A la suite de cette terrible épreuve, durant laquelle il a «beaucoup chialé de tristesse et d’anxiété», Claudio Capéo a remonté la pente.

Une de ses amies l’a beaucoup aidé. «Zaz a compris que cela n’allait pas bien, et je me suis relâché encore avec elle, raconte-t-il au «Parisien». Elle m’a beaucoup aidé en me disant: «Regarde tout ce que tu viens de te prendre dans la gueule, c’est normal que tu craques, il faut péter un plomb.» Elle est très rock'n'roll et j’ai suivi ses conseils.»

Parti se ressourcer avec sa femme et son fils au Costa Rica pendant un mois, il a fini par se relever et à revenir sur le devant de la scène avec un nouvel album.

Votre opinion