Liechtenstein: Clients d'une banque menacés par des pirates
Publié

LiechtensteinClients d'une banque menacés par des pirates

Des maîtres-chanteurs ont exigé 10% des avoirs de clients d'un établissement bancaire.

(Photo d'illustration).

(Photo d'illustration).

Keystone

Des clients d'une banque de la principauté du Liechtenstein ont été menacés par des inconnus de voir leurs données transmises au fisc de leur pays d'origine s'ils ne leur versaient pas 10% de leurs avoirs, rapporte mardi le journal suisse Blick.

Les clients de la banque Valartis ont reçu des courriels leur demandant de payer cette rançon en bitcoins, ce qui garantit l'anonymat, précise le Blick, qui se base sur des informations parues dimanche dans le journal allemand Bild am Sonntag.

«Nous ne payons rien»

Selon le courriel que le quotidien allemand a pu consulter, les maîtres-chanteurs indiquent encore que les noms des clients qui ne paient pas et qu'ils soupçonnent d'évasion fiscale, seront transmis la semaine prochaine aux autorités de leur pays. Les données d'hommes politiques, d'acteurs et de personnes fortunées auraient été piratées.

«Nous ne payons rien, nous ne faisons pas d'affaire avec des maîtres-chanteurs», a indiqué à l'AFP un porte-parole de la banque. Elle gère environ 3,5 milliards de francs suisses (3,2 milliards d'euros) de clients originaires de 20 pays, parmi lesquels figurent de nombreux Allemands.

Banque contactée

Il y a une dizaine de jours, la banque a indiqué dans un communiqué avoir été «confrontée à une attaque de hackers», qui auraient récupéré des données datant d'avant mai 2013, concernant surtout la clientèle d'entreprises.

«Le cœur du système de la banque n'a pas été concerné par cette attaque», a-t-elle affirmé, ajoutant qu'elle avait informé les clients qui auraient pu en être victimes.

Les pirates avaient auparavant contacté la banque par courriel en affirmant avoir décelé des failles dans son système informatique et en proposant de les résoudre en échange d'une rançon.

La banque a refusé et a informé la police. La banque Valartis a été achetée au printemps dernier par le magnat de l'immobilier chinois, Kwok Lung Hon.

(AFP)

Votre opinion