Publié

BasketballClint Capela choisi par les Houston Rockets

Le Genevois Clint Capela a été sélectionné en 25e position par les Houston Rockets lors de la draft NBA 2014. Il ne devrait pas rejoindre le Texas avant deux ou trois ans.

Keystone

Une draft NBA apprend la patience. Surtout si l'on n'a pas la chance d'entendre son nom dans les premiers choix. Clint Capela a dû attendre 22h15 (4h15 en Suisse) avant de voir le commissaire de la ligue Adam Silver prononcer son patronyme avec un fort accent américain.

Les projections le voyaient partir peut-être un peu plus tôt, mais les surprises existent chaque année au repêchage. Cette année, ce sont les Toronto Raptors qui ont surpris en investissant le 20e choix sur Bruno Caboclo, un Brésilien aux références modestes. Puis en 25e position, les Houston Rockets ont appelé Clint Capela.

Une casquette des Rockets vissée sur la tête, le Genevois est monté sur le podium pour faire une accolade à Adam Silver. Le futur immédiat du joueur de Chalon s'inscrit pourtant loin du Texas. Il va devoir s'aguerrir en France avant de pouvoir jouer des coudes en NBA avec James Harden ou Dwight Howard. Il se pourrait aussi que l'ailier de 20 ans soit échangé durant la nuit vers une autre équipe.

Avec le premier choix, les Cleveland Cavaliers ont décidé de continuer dans la filière canadienne en jetant leur dévolu sur Andrew Wiggins de l'université de Kansas. Il s'agit du deuxième joueur canadien à être repêché en première position après Anthony Bennett l'an dernier. Et ironie du sort, les Cavaliers étaient déjà les heureux bénéficiaires du meilleur "pick".

Arrière très explosif de 2m03 pour un peu plus de 90 kg, Andrew Wiggins a été entouré très tôt d'une flatteuse réputation. On a même dit de lui qu'il était le joueur le plus excitant depuis LeBron James. Ce qui est sûr, c'est que le garçon a de bons gènes puisque ses parents sont d'anciens athlètes. Sa mère, la sprinteuse Marita Payne-Wiggins, a obtenu deux médailles d'argent aux Jeux olympiques avec le Canada et les équipes de relais du 4x100m et 4x400m. Son père, Mitchell Wiggins, a été drafté en 1983 (23e choix) par Indiana et a connu une honorable carrière en NBA.

Deuxièmes à parler, les Milwaukee Bucks ont logiquement mis la main sur Jabari Parker de Duke. Très proche de Wiggins en termes de potentiel, Parker aura pour mission de redonner le sourire à la franchise du Wisconsin.

Le podium est complété par le Camerounais Joel Embiid de l'université de Kansas, sélectionné par les Philadelphia 76ers. Après avoir drafté Nerlens Noel l'an dernier alors qu'il avait subi une lourde blessure au genou, les Pennsylvaniens ont à nouveau pris des risques avec Embiid. Opéré du pied droit, le centre doit observer quatre mois de pause et il n'est pas certain qu'il puisse confirmer son immense potentiel.

(SI)

Votre opinion