NBA - Clint Capela et les Hawks enchaînent
Publié

NBAClint Capela et les Hawks enchaînent

Atlanta a cueilli un deuxième succès en deux jours en allant s'imposer 126-103 à la Nouvelle-Orléans. Le pivot genevois a réussi un nouveau double-double.

Capela a terminé la partie avec un différentiel de +20, le meilleur bilan de la soirée

Capela a terminé la partie avec un différentiel de +20, le meilleur bilan de la soirée

Getty Images via AFP

Après leur victoire lors de la deuxième prolongation la veille face à San Antonio, les Hawks ont à nouveau été à la fête dans la nuit de vendredi à samedi. En Louisiane, les hommes de Nate MCMillan ont dominé les Pelicans 126-103, remportant ainsi leur 25e succès de l'exercice, pour 24 revers.

En l'absence du meneur Trae Young, touché à un genou, Atlanta a su faire parler sa force collective, avec 7 joueurs avec 10 points et plus. Dans ce domaine, Bogdan Bogdanovic (26 pts) et Kevin Huerter (24 pts) se sont particulièrement illustrés. Clint Capela a de son côté à nouveau été un pion essentiel de son équipe.

«C’est un marathon»

Le pivot genevois, qui a réussi 6 contres, a réalisé un nouveau double-double, avec 10 rebonds et 14 points. Il en a notamment inscrit 8 lors d'un troisième quart qui a permis aux Hawks de prendre 15 longueurs d'avance, alors que le score était de 55-54 en faveur des visiteurs à la mi-match. Capela a d'ailleurs terminé la partie avec un différentiel de +20, le meilleur bilan de la soirée.

Atlanta boucle ainsi sa série de huit déplacements consécutifs en deux semaines sur un bilan équilibré, 4 victoires pour 4 défaites. «C'est un marathon. Ma tête essaie juste de suivre le rythme, de faire ce que je fais, d'essayer de bloquer, de rebondir, de courir et de rester concentré sur toutes les choses que je fais le mieux», a déclaré le Genevois de 26 ans après la rencontre.

Une raclée historique

Les Raptors ont flanqué une raclée historique aux Warriors, qu’ils ont terrassés 130 à 77 pour la plus large victoire de leur histoire, vendredi soir en NBA, alors que Giannis Antetokounmpo a inscrit 47 points pour les Bucks contre Portland.

A Tampa, où évolue Toronto cette saison en raison des restrictions sanitaires, les Canadiens ont été portés par un Pascal Siakam qui a dignement fêté ses 27 ans en inscrivant 36 points. Les Raptors ont même compté jusqu’à 61 points d’avance sur des Golden State Warriors orphelins de Stephen Curry et Draymond Green, blessés, avant de se laisser aller en fin de match.

«Détruits, humiliés»

«Vous avez vu ça? Ils nous ont juste détruits, humiliés, pas grand-chose à dire de plus», a concédé l’entraîneur des vaincus Steve Kerr, à l’issue du match entre les deux finalistes de la saison 2019 (le titre était revenu aux Raptors).

A la décharge des Warriors, au forfait de Green est venu s’ajouter à quelques heures du match celui de leur vedette Curry, dont la blessure au coccyx – qui lui avait déjà coûté 5 matches avant son retour lors des deux derniers –, s’est réveillée.

Quant aux Raptors, ils ont vécu une véritable résurrection, eux qui étaient moribonds, restaient sur quatre défaites et n’avaient remporté qu’un de leurs quatorze derniers matches.

Golden State n’a existé qu’un quart-temps, le premier, avant d’encaisser un retentissant 81-30 dans les deux suivants, la plus grande différence creusée en seulement deux quarts-temps de toute l’histoire de la NBA! Pour enfoncer encore un peu plus le clou, c’est la quatrième fois au cours des 25 dernières saisons en NBA qu’une équipe perd par plus de 60 points d’écart.

Antekokounmpo brillant

Les performances de Toronto et des Français pourraient presque faire oublier qu’au cours de cette soirée riche en événements, Giannis Antetokounmpo, la perle grecque de Milwaukee, a inscrit 47 points avec un insolent taux de réussite au shoot – 18 tirs sur 21 – et intercepté 12 rebonds, guidant les Bucks à la victoire 127-109 dans la salle des Portland Trail Blazers.

Milwaukee, 3e de la Conférence Est, a stoppé la bonne série de Portland, 6e de la Conférence Ouest, qui restait sur quatre succès et encaisse sa troisième défaite seulement au cours de ses dix derniers matches.

A New York, les Dallas Mavericks ont terminé très fort, avec un Luka Doncic déchaîné dans le dernier quart-temps remporté 27-17 par son équipe où il a inscrit la moitié de ses 26 points, pour venir surprendre les Knicks 99-86. Les Mavericks s’étaient pour la circonstance déplacés sans leur entraîneur Rick Carlisle, testé positif au Covid-19 bien qu’ayant été vacciné en janvier: Carlisle n’aura donc pas pu coacher son 1500e match de saison régulière de NBA vendredi.

Succès des Lakers

Charlotte s’est imposée sans coup férir sur le parquet des Indiana Pacers (114-97), qu’elle a quasiment dominés de bout en bout, et consolide sa 4e place en Conférence Est. Phoenix, solide 2e de la Conférence Ouest, a corrigé dans l’Arizona Oklahoma City 140-103 en assommant le Thunder dès le premier quart-temps (43-13).

Les Lakers, eux, avec un Kyle Kuzma à 30 points, ont renoué avec la victoire, après leur défaite à domicile contre Milwaukee, en allant dominer Sacramento 115-94. Ils conservent leur 4e place à l’Ouest.

Les résultats de la nuit

La Nouvelle-Orleans – Atlanta 103 – 126

Indiana – Charlotte 97 – 114

Boston – Houston 118 – 102

New York – Dallas 86 – 99

Phoenix – Oklahoma City 140 – 103

Portland – Milwaukee 109 – 127

Sacramento – LA Lakers 94 – 115

Utah – Chicago 113 – 106

Memphis – Minnesota 120 – 108

Toronto – Golden State 130 – 77

(pac/afp)

Votre opinion