Basketball  - Clint Capela et les Hawks font tomber Portland
Publié

Basketball Clint Capela et les Hawks font tomber Portland

Lors d’une soirée de NBA placée sous le signe des super-héros, Atlanta s’est imposé 123-114 face aux Trail Blazers.

Clint Capela, qui a pris dix rebonds contre les Blazers, a réussi son 44e «double-double» de l’exercice.

Clint Capela, qui a pris dix rebonds contre les Blazers, a réussi son 44e «double-double» de l’exercice.

Getty Images via AFP

Grâce à son succès 123-114 contre Portland dans la nuit de lundi à mardi, Atlanta a enregistré son 36e succès de l'exercice – pour 30 revers – et consolide du même coup sa 5e place de la Conférence est. A cette occasion, Clint Capela a réalisé son 44e «double-double» de la saison.

Face à une équipe qui restait sur 4 succès d'affilée, les Hawks n'ont pas eu la tâche facile. Mais grâce à leur adresse à 3 points, ils ont pu faire la différence. Dans cet exercice, Danilo Gallinari (28 pts) s'est particulièrement illustré, inscrivant 7 paniers primés, alors qu'il n'était pas dans le cinq de base. «Les joueurs sur le banc sont très importants. Il n'y a pas que les titulaires qui comptent», a expliqué l'entraîneur géorgien Nate McMillan. Bogdan Bogdanovic a également réussi 7 lancers derrière l’arc, pour un total de 25 unités.


Avec 21 points et 11 passes décisives, Trae Young a également livré la marchandise. Tout comme Capela. Le pivot genevois, aligné durant 35 minutes, a capté 10 rebonds et marqué 11 points. Ce qui a permis à Atlanta de dominer chaque quart-temps, pour finalement s'imposer avec 9 longueurs d'avance.

Anthony dans l’histoire


Dans les rangs des Trail Blazers, les 33 points de Damian Lillard n'ont pas suffi. Ni les 14 de Carmelo Anthony qui lui ont permis de devenir le 10e marqueur en carrière de la NBA (27'318 pts). «Si vous êtes dans le top 10 de quoi que ce soit de tous les temps, c'est un moment spécial», a savouré le joueur de 36 ans.

Portland fait d’ailleurs la mauvaise opération de la soirée: septième derrière Dallas, la franchise de l’Oregon perd du terrain sur les Lakers, qui se sont rassurés face à Denver (93-89) sans LeBron James (cheville).

En mode «X-Men» Anthony Davis (25 pts, 7 rbds) a été décisif dans les dernières secondes en infligeant son 3e contre, juste après un tir gagnant au-dessus de Nikola Jokic (32 pts, 9 rbds), le «Dr Strange» de Nuggets (3e) néanmoins qualifiés pour les play-offs.

Des super-héros

En partenariat avec «Marvel», les stars de la NBA arboraient dans la nuit de lundi à mardi des habits de super-héros: Russell Westbrook celui d’«Iron Man», Stephen Curry de «Mr Fantastic» et Julius Randle de «Black Panther» pour faire gagner respectivement Washington, Golden State et New York.

Pour l’occasion, la retransmission télévisée des matches s’est parée d’un habillage comics. Une fumée dessinait parfois la trajectoire d’un shoot, des logos surgissaient à chaque panier spectaculaire et les prénoms des joueurs s’incrustaient dans un rectangle blanc comme dans une BD.

Philadelphie reste en tête

Candidat au titre de MVP, Joel Embiid était dans un soir moyen (13 pts, 10 rbds), mais l’union a fait la force du côté de Philadelphie pour s’imposer à Chicago (106-94) et conserver la tête à l’Est.

Au final, tels les «Avengers», les cinq titulaires des 76ers ont chacun inscrit entre 13 et 21 points, signe d’un jeu collectif bien huilé.

A l’Ouest, Utah a repris les commandes, à la faveur de sa victoire contre San Antonio (110-99), qui doit beaucoup à son «Colossus» Rudy Gobert, ultra-dominateur dans la raquette (24 pts, 15 rbds, 3 contres).

Les Knicks déchaînés

Personne ne les a vus venir cette saison et ils sont intenables: les Knicks ont aligné une 12e victoire en 13 matches chez les Grizzlies (118-104) pour conforter leur 4e place à l’Est.

Ce succès a encore porté la griffe de leur «Black Panther» Julius Randle (28 pts, 6 passes), qui a trouvé un soutien précieux en son «Daredevil» retrouvé, Derrick Rose (25 pts, à 11/15 aux tirs).

Quant à la redoutable défense, elle a attrapé dans ses filets le jeune «Spiderman» de Memphis (9e à l’Ouest), Ja Morant (8 pts, 2/13).

Westbrook déterminant

Non content d’enchaîner les triples-doubles – il en est à 32 cette saison, le 178e de sa carrière à trois du record historique d’Oscar Robertson – Westbrook, «Iron Man» à tout faire de Washington, en réalise de rares comme celui contre Indiana (14 pts, 24 passes, 21 rbds) déterminant pour la victoire (154-141).

C’est la 3e fois dans l’histoire qu’est réussi un «TD» avec un minimum de 20 passes et 20 rebonds. Le légendaire Wilt Chamberlain l’a fait le premier, «RussWest» en est à deux. A 7 matches de la fin de la saison régulière, le voilà assuré de la finir avec un triple double de moyenne. Et ce pour la 4e fois.

A ses côtés, le «surfer d’argent» Bradley Beal (26 pts) a un précieux relais offensif, pour des Wizards (10e) qui se rapprochent à une demi-victoire des Pacers, dont la défense poreuse a rendu vains les efforts de Domantas Sabonis (32 pts, 20 rbds, 9 passes) et Caris LeVert (33 pts).

Curry décisif

A l’Ouest, La Nouvelle-Orléans (11e) a peut-être perdu ses chances d’accrocher les barrages, battu (123-108) par Golden State (8e).

Un succès dû à Curry, son «Mr Fantastic» qui a dépassé pour la 9e fois cette saison la barre des quarante points (41, 8 passes), soutenu par Draymond Green, généreux dans l’effort comme «Captain America» avec un triple-double réussi (10 pts, 15 passes, 13 rbds).

Côté Pelicans, Zion Williamson a comme souvent été fort comme «Hulk», mais il manquait de la rage pour tout écraser sur son passage (32 pts, 8 rbds).

Les résultats de la nuit

Utah – San Antonio 110 – 99

Chicago – Philadelphie 94 – 106

Memphis – New York 104 – 118

Atlanta – Portland 123 – 114

LA Lakers – Denver 93 – 89

Detroit – Orlando 112 – 119

Washington – Indiana 154 – 141

La Nouvelle-Orleans – Golden State 108 – 123

(Sport-Center/afp)

Votre opinion