États-Unis: Clinton et Bush raccrochés aux murs de la Maison-Blanche
Publié

États-UnisClinton et Bush raccrochés aux murs de la Maison-Blanche

L’administration Biden a remis bien en vue les tableaux représentant les deux anciens présidents que Donald Trump avait fait mettre dans un placard.

par
Michel Pralong
Bill et Hillary Clinton découvrant leurs portraits sous la présidence de George W. Bush.

Bill et Hillary Clinton découvrant leurs portraits sous la présidence de George W. Bush.

«The Washington Post» via Getty

Il n’y a pas eu de cérémonie officielle de réhabilitation. C’est par hasard, sur une vidéo d’un concert donné le 26 février à la Maison-Blanche à l’occasion du mois de l’histoire des Noirs, que quelqu’un a remarqué un changement sur les murs, écrit le «Daily Mail». Deux peintures, représentant les anciens présidents Bill Clinton et George W. Bush, avaient retrouvé leur place dans le hall d’entrée. Donald Trump les avait fait retirer lors de sa présidence.

N’aimant ni le démocrate Clinton qu’il qualifiait de «mauvais président», ni le républicain Bush qu’il trouvait «stupide», Donald Trump en a eu assez de voir leurs portraits plusieurs fois par jour. Il les a fait déplacer dans un local où l’on range les nappes de la salle à manger et les a remplacés par des tableaux des présidents William McKinley, assassiné en 1901 et de son successeur, Theodore Roosevelt.

Pas de portrait d’Obama

La tradition, qui date des années 1970, veut pourtant que l’on expose les présidents les plus récents dans un lieu bien visible de la Maison-Blanche. Ces tableaux sont dévoilés en leur présence sur invitation de leur successeur, quelle que soit la différence de partis. Ainsi, Bill Clinton avait invité Bush père, qu’il avait battu aux élections, pour découvrir son portrait et en l’accueillant par un «Bienvenue à la Maison». George W. Bush avait fait de même avec les Clinton et Barack Obama avec les Bush en 2012, disant: «Nous avons peut-être nos différences sur le plan politique, mais la présidence transcende ces différences».

Le portrait de George W. Bush dévoilé sous la présidence Obama en 2012 et retiré par Trump.

Le portrait de George W. Bush dévoilé sous la présidence Obama en 2012 et retiré par Trump.

The White House

Le premier à rompre cette tradition a donc été Donald Trump, qui n’a pas invité les Obama pour dévoiler et accrocher leurs portraits sur les murs de la Maison-Blanche. Cela avait d’ailleurs été pris comme un camouflet à l’époque. Joe Biden, ancien vice-président d’Obama, pourrait bien rattraper le coup et inviter le couple. Mieux encore, Biden pourrait également faire découvrir leurs portraits aux époux Trump. La question est: les invitera-t-il en même temps que les Obama?

Votre opinion