Publié

footCoach, métier à risque dans la zone Euro-2016 (PAPIER GENERAL)

Par Philippe GRELARD Paris, 15 nov 2014 (AFP) - Leurs impressionnants CV ne les protègent pas des coups du sort dans les éliminatoires de l'Euro-2016: Claudio Ranieri a été limogé du poste de coach de la Grèce, Dick Advocaat a quitté le sien en Serbie et Guus Hiddink quittera les Pays-Bas en cas de nouveau revers.

Il ne faut pas oublier le cas de Fabio Capello qui n'est plus payé depuis cinq mois à la tête de la Russie, pays en course pour l'Euro-2016 et qui doit organiser le Mondial-2018 sur son sol. L'année 2014 ne restera pas comme un bon cru pour Claudio Ranieri. L'Italien de 63 ans a été poussé dehors par les dirigeants de Monaco à l'issue de la saison 2013-2014 du championnat de France, alors qu'il avait qualifié l'équipe pour la Ligue des champions. Celui qui a entraîné des équipes comme Chelsea ou la Juventus croyait rebondir à la tête de la Grèce. Las. Cet ancien défenseur n'a pas survécu à l'humiliante défaite à domicile face aux modestes Iles Féroé (1-0), équipe d'amateurs, 187e au classement Fifa, vendredi en qualifications pour l'Euro-2016. C'était le troisième revers à domicile d'affilée dans les éliminatoires. Cette dernière désillusion place les champions d'Europe 2004 en très mauvaise posture, au dernier rang du groupe F, avec un point seulement après quatre matches. Le Néerlandais de 67 ans a lui jeté l'éponge à la tête de la sélection de la Serbie. Trop c'est trop. Dick Advocaat qui a bourlingué - il a entraîné aussi bien le Zenit Saint-Pétersbourg en Russie que la sélection de Corée du Sud - croyait sans doute avoir tout vu. Mais il restera maintenant dans l'Histoire comme l'un des deux entraîneurs du match des éliminatoires de l'Euro-2016 définitivement interrompu (contre l'Albanie) après le survol d'un drone - auquel était attaché un symbole nationaliste albanais - qui a déclenché un pugilat général. En première instance, l'UEFA a donné match gagné à la Serbie mais sans les trois points de la victoire. Et vendredi, c'est une défaite contre le Danemark (3-1) qui a plongé la Serbie à la dernière place (ex-aequo) de son groupe de qualification et l'a poussé à faire sa valise. Voici un autre Néerlandais (68 ans) en mauvaise posture. Guus Hiddink, qui avait hissé la Corée du Sud en demi-finale du Mondial-2002, vit un cauchemar. Il a pris les rênes d'une sélection des Pays-Bas qui, sous la conduite de Louis van Gaal, avait réalisé un très bon Mondial-2014 au Brésil (3e place). Depuis, c'est la déprime avec quatre défaites en cinq matches (éliminatoires de l'Euro-2016 et amicaux). En cas de défaite ou de nul contre la Lettonie dimanche en éliminatoires de l'Euro-2016, le technicien a annoncé qu'il partirait. Fabio Capello, 68 ans, avait tout pour être heureux aux commandes de la Russie, avec un contrat juteux et un objectif à long terme: le Mondial à la maison en 2018. Mais la Fédération russe de football a révélé mercredi ne plus être en mesure de payer le salaire, estimé à environ sept millions d'euros par an, de son sélectionneur italien. L'ancien coach du Real Madrid, du Milan AC ou encore de la Roma, a affirmé dans les médias russes "ne pas être payé depuis cinq mois", confiant avoir atteint "la limite". Va-t-il claquer la porte ? pgr/gca

(AFP)

Ton opinion