Scandale: Coline Berry se livre sur les «jeux sexuels» que lui aurait infligés son père
Publié

ScandaleColine Berry se livre sur les «jeux sexuels» que lui aurait infligés son père

La comédienne accuse Richard Berry d’agressions sexuelles incestueuses et raconte en détail ce qu’elle a subi entre ses 6 et 10 ans.

Richard Berry avec sa fille Coline Berry en 2013.

Richard Berry avec sa fille Coline Berry en 2013.

Getty Images

Richard Berry est accusé par sa fille Coline de viols, d’agressions sexuelles incestueuses et de corruption de mineur. Mais il n’est pas le seul à être la cible de la comédienne. Son ex-femme, Jeane Manson, avec qui il était en couple au moment des faits, est également mise en cause.

L’acteur de 70 ans a fermement démenti les faits qui lui sont reprochés dans un long texte publié sur Instagram. Jeane Manson a quant à elle réagi dans «Touche pas à mon poste»: «Je m’associe pleinement à son démenti, je réfute, je conteste avec force l’existence de tels faits. Jamais durant une courte vie commune et à l‘occasion de droits de visite restreints de Richard Berry sur sa fille, je n’ai constaté des comportements inappropriés de celui-ci sur Coline», a-t-elle expliqué.

Le journal «Le Monde» a publié une enquête qui lève le voile sur les détails glaçants des sévices qu’aurait subis Coline Berry. On peut lire que, dans la plainte qu’elle a déposée au cours du mois de janvier, elle évoque notamment le fait que son père l’embrassait «sur la bouche avec la langue» et la faisait participer à des «jeux sexuels» avec Jeane Manson.

«Quand le couple avait la garde des enfants en fin de semaine, il leur serait arrivé, le matin après leurs ébats, de convier ceux-ci dans la chambre parentale. Le père de la plaignante lui aurait alors proposé de jouer à l’orchestre avec ses organes sexuels et ceux de sa partenaire (pénis, seins), les deux adultes étant nus. Mme Coline Berry aurait donc été contrainte d’apposer sa bouche sur le sexe de M. Berry, le tout en présence de l’autre enfant et de manière répétée.»

Une scène vécue des «dizaines de fois»

Coline Berry se souvient très précisément de la façon dont tout cela se déroulait: «Il me montrait comment son sexe pouvait bouger. Évidemment, j’étais petite, je me disais: «Ah, il peut faire bouger son sexe.» Plus tard, j’ai compris que quand un sexe d’homme bouge, c’est qu’il est en érection.»

Dans cette même plainte, la plaignante de 45 ans avoue avoir vécu cela des «dizaines de fois» quand elle avait entre 6 et 10 ans…

(LeMatin.ch)

Votre opinion