Actualisé 28.05.2019 à 13:01

TélévisionCollard et Cohn-Bendit continuent à se provoquer!

Après leur énorme clash de dimanche soir, les deux hommes ont poursuivi leur duel lundi. Mais à distance, cette fois, chacun sur une chaîne de télévision.

par
Laurent Siebenmann

Le fameux clash du dimanche 26 mai, sur TF1.

Dimanche soir, le clash pavé de noms d'oiseaux entre Daniel Cohn-Bendit et Gilbert Collard a été repris sur tous les réseaux sociaux. Il faut dire que les deux gaillards, le premier venu en qualité de grand témoin, le second en temps que membre du Rassemblement National, n'ont pas lésiné sur les adjectifs peu flatteurs: «Vieille guenille», «connard», «ordure» et autre «traître» ont résonné dans les studios de TF1.

Lundi soir dans «C à vous», Daniel Cohn Bendit est revenu sur cette passe d'armes. Et sur les raisons qui l'ont poussé à quitter le plateau en haussant la voix: «Pourquoi j'ai pété les plombs? Qu'un type d'extrême-droite me dise "Vous êtes de trop", c'est trop. Je n'accepterai jamais. Il peut dire "Tu es un imbécile, un idiot, un traître", ça m'est complètement égal. Mais "Tu es de trop"... Dans l'Histoire, on connaît le peuple qui était de trop... Donc je n'accepterai jamais qu'un idiot me dise "Tu es de trop"».

De son côté, Gilbert Collard était invité de CNews. Il est, lui aussi, revenu sur ce clash. A la question, «Comment va Daniel Cohn-Bendit?», l'homme du RN a répondu: «Écoutez, aux dernières nouvelles, il est dans un Ehpad que lui a réservé Monsieur Macron (...) Si on était à l'époque du duel, j'aurais le choix des armes, parce que c'est lui qui, le premier, m'a insulté. Bien évidemment, je lui proposerai un duel au pavé...»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!