Publié

SKI DE FONDCologna troisième à Davos

Premier podium de la saison pour le Grison, battu par les Norvégiens Martin Sundby et Didrik Toenseth sur le 15 km style classique de Davos.

Bien que battu, Dario Cologna est en train de monter en puissance.

Bien que battu, Dario Cologna est en train de monter en puissance.

AFP

Sacrés Norvégiens! Martin Johnsrud Sundby (1er) et Didrik Toenseth (2e) ont privé Dario Cologna d'une première victoire à Davos, au terme du 15 km en style classique. Mais pour le Grison, cette 3e place de samedi s'apparente à un succès après sa préparation perturbée.

A l'instar de Petter Northug (10e), Dario Cologna avait été l'un des très rares fondeurs à opter pour des skis de skating. Le public l'a donc vu en double poussée de bâtons tout au long des 40 minutes d'effort. Ce fut très dur dans les montées, mais au final, la tactique s'est avérée payante. Le champion du Val Müstair a signé de loin sa meilleure course de la saison et son premier podium en Coupe du monde depuis février 2014 (2e à Dobbiaco sur 15 km classique, déjà).

Cologna monte pour la quatrième fois sur un podium dans la station grisonne, mais la plus haute marche s'est pour l'instant toujours refusée à lui. Alors, un brin d'amertume? «Pas du tout, le positif l'emporte avec ce nouveau podium, tempère le Grison. J'ai pris des risques en choisissant de skier tout en poussée (avec les skis de skating). J'aurais pu pu écrire l'histoire, si j'avais gagné ainsi. Je n'y suis pas tout à fait parvenu, mais j'ai montré être sur le bon chemin. Ma forme s'améliore. De toute façon, quand j'ai vu que Northug avait choisi des skis de skating, je me suis qu'il fallait aussi que j'essaie.»

Le tout est dit avec le sourire et avec un bagout et des accents toniques qu'on ne lui connaissait pas. Semaine après semaine, depuis son sévère refroidissement en octobre, le triple champion olympique réduit l'écart face au Norvégiens. Samedi, il n'a concédé que 7''3 à Sundby, le leader de la Coupe du monde. Barbe au vent, le Scandinave s'est imposé grâce à une étincelante fin de course

Un deuxième Suisse est entré dans les points. Toni Livers, sept ans après sa victoire sur ce même parcours, s'est classé 25e, à 1'27.

(SI)

Votre opinion