Actualisé

IsraëlColonies sauvages: Washington fustige le projet

Le gouvernement israélien a adopté un projet de loi controversé sur des implantations en Cisjordanie.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Les Etats-Unis ont condamné lundi un projet de loi adopté la veille par le gouvernement israélien, ouvrant la voie à la légalisation «sans précédent et inquiétante» de colonies sauvages en Cisjordanie occupée.

Le texte sur ces implantations, illégales à la fois aux yeux de la communauté internationale et au regard de la loi israélienne, a été adopté par la commission ministérielle des lois en même temps qu'une autre sur la limitation du volume des appels à la prière musulmane.

Le projet de loi doit encore être voté en trois lectures par le Parlement israélien.

«Nous espérons que la loi ne sera pas promulguée», a relevé la porte-parole du département d'Etat américain Elizabeth Trudeau, assurant que la diplomatie des Etats-Unis était «profondément inquiète».

«Destructrices pour la paix»

Cela «représenterait une étape sans précédent et inquiétante qui n'est pas en cohérence avec la position juridique israélienne et briserait la politique de longue date en Israël consistant à ne pas construire sur des terres privées palestiniennes».

«Notre position sur les colonies est claire. Nous pensons qu'elles sont destructrices pour la paix», a ajouté Mme Trudeau.

«Cette légalisation représenterait une évolution dramatique de l'entreprise de colonisation, qui met déjà gravement en danger les perspectives d'une solution à deux Etats».

Malgré les frictions israélo-palestiniennes sur le sujet, le président sortant Barack Obama est resté très proche de l'allié israélien, avec lequel il a récemment signé le plus important accord d'aide militaire de l'histoire des Etats-Unis.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!