Hockey sur glace: Comme un arrière-goût de 2018-2019

Publié

Hockey sur glaceComme un arrière-goût de 2018-2019

Fribourg-Gottéron a vécu une soirée compliquée à plus d'un titre à Langnau avec une défaite et une blessure important.

Grégory Beaud
Langnau
par
Grégory Beaud
,
Langnau

Le sentiment est évidemment diffus. Peut-être est-il même faux. Mais à voir les Fribourgeois s'obstiner à trouver un moyen de perdre à Langnau, il y a de quoi se dire qu'on a déjà vu ça la saison dernière. Lors d'une deuxième période globalement bien maîtrisée, les joueur de Mark French ont manqué à plusieurs reprises le break. Pire. Au lieu de rejoindre le vestiaire avec un but d'avance (1-2), ils ont laissé la porte ouverte aux Emmentalois qui s'y sont engouffrés tête baissée. Un power-play en toute fin de période a permis aux joueurs locaux de ne pas tirer de l'arrière à l'entame de l'ultime période.

Et comme les Dragons semblent avoir conservé leur «maîtrise» dans l'art de se saborder, ils ont offert le but victorieux à Ben Maxwell alors qu'ils étaient en supériorité numérique. Sur cette action de la 53e, Reto Berra peut même plaider coupable. Brillant hier, le gardien a laissé un trou de souris entre son épaule et le poteau. Suffisant pour que le Candien y loge la rondelle.

Ajoutons à cela un Noah Schneeberger calamiteux et un sentiment tenace de manque total de créativité criard en zone offensive. Le scénario de ce début de saison est étonnamment semblable à celui de la saison dernière. La différence? Les individualités sont présentes pour que le navire ne prenne pas l'eau. Mais les premiers signes de tangage sont bel et bien présents. Et ils ne doivent pas être pris à la légère après ces deux défaites initiales.

Et on ne parle évidemment pas de la blessure de Julien Sprunger. Touché au genou par Robbie Earl, il devra se soumettre à une IRM dans la journée de mercredi. Mais le pire est à craindre. Fribourg-Gottéron n'avait vraiment pas besoin de ça pour ponctuer cette soirée ratée.

Ton opinion